Sentia expose à l'Espace Regards

EXPOSITION À L'ESPACE REGARDS
Sentia nous présente "Mort vivante"

Sentia expose à l'Espace Regards

Sentia et son exposition "Mort Vivante" à l'Espace Regards jusqu'au 18 juillet 2021.

Photos :
P. Songeux

Andrée Grammatico de l'Espace Regards accueille l'artiste Sentia, pour une exposition intitulée "Mort Vivante" jusqu'au 18 juillet 2021.
12-13, 19-20 juin, 17-18 juillet de 14h à 19h et sur rendez-vous.

Photographies, portraits, peintures.
La mort en Égypte antique n'est pas une finitude, mais une étape, il est important, par les cultes funéraires, de maintenir cette mort, EN VIE. L'exposition « Mort vivante » suggère en quelque sorte, l'immortalité d'une recherche artistique.
« Mort vivante montre la dualité des choses non exhaustives. On parle ici de l'abondance de la vie humaine et la mort où tout est mis à terme, à n'importe quel moment ou pas. Ce sera la mort vivante de plusieurs sujets et de plusieurs matériaux que j'ai pu utiliser dans le temps passé. Une mort vivante autour du végétal, de la peinture, de la photographie ».
Les propositions de Sentia expriment un retour au naturel, retour à des matières naturelles, des supports naturels, des outils naturels. Son immersion dans la forêt , la conduit à un choix artistique, créer sa nature avec la nature source de découvertes intuitives.

Sa pratique photographique évoluera dans le même sens. Donner le temps au temps, Sentia, qui côtoie la photographie depuis l'âge de 14 ans, abandonne la photographie numérique et se tourne vers la photographie à sténopé (un simple orifice percé dans une chambre noire laisse pénétrer un rai de lumière) De la nature à la culture, Art Brut, Art intuitif, le travail de Sentia souligne les ressources de notre TERRE. L'exposition nous enveloppe dans un univers végétalisé duquel émergent les œuvres.
Passionnée par la prise de vue et la technique ancestrale du daguerréotype Sentia crée des photos surréalistes, pittoreques avec son sténopé. Plasticienne célébrant la lumière par ses créations photographiques argentiques et ses variétés de nuances dans le style graphique. Photographe ou artiste Sentia se satisfait en créant ses dévelopements propres à l'air .

Sentia a étudié à l' ENSAAMA à Paris, école nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'Art, elle suit un enseignement sur la céramique à l'école Auguste Renoir. Elle a exposé en sud Seine et Marne, Fontainebleau, Héricy, Bourron-Marlotte mais aussi à Paris, Bruxelles. Elle a animé des ateliers de réinsertion en Sicile. Sentia vit et travaille en sud Seine et Marne.

Sentia :
« Mon travail d’artiste c’est de travailler toutes les matières, la terre, la photo, le plâtre, les résines, etc .,  je suis pluridisciplinaire. Je suis une artiste en recherche, je recherche des possibilités qui n’existent pas, je cherche des matières. Il y a 5 ans, j’ai trouvé un outil que j’utilise maintenant tous les jours, qui est le pinceau végétal. Je travaille avec pour mes peintures personnelles, j’en fabrique et j’en vends. Je fabrique des pinceaux avec des matériaux naturels que je glane ou que je trouve dans les milieux naturels autorisés. Je travaille aussi dans les écoles, à montrer aux enfants que l’on peut fabriquer des choses avec ce qui est à portée de main. C’est une partie de mon travail, des prestations de 3h ou toute la journée. Je peux être amenée  à faire des prestations pour adultes qui sont dans des milieux artistiques ou dans l’art-thérapie ou qui recherche des reconversions dans l’artisanat et qui ont besoin d’apprendre à développer leur dextérité avec les travaux manuels. Je travaille l’artisanat depuis 20 ans maintenant, j’aime la pédagogie, transmettre mon savoir faire.

Dans cette exposition, au rez-de-chaussée,  je montre des choses que j’ai effectuées dans le passé, les peintures et les photos. La photo, c’est un travail de lumière mais ça peut être aussi un travail de matière, c'est-à-dire que l’on peut travailler directement avec le bromure d’argent sur du papier et développer sur un papier que l’on aura fabriqué. C’était une recherche que j’ai développée, et quand j’ai décidé qu’elle était terminée, je suis passée à autre chose. La peinture c’est pareil, c’est du papier marouflé, c’est une technique de matière ou l’on va coller du papier sur la toile, les techniques sont mélangées, pastel, acrylique, etc., avec ce que j’ai sous la main. Je suis vraiment en recherche permanente. Les recherches qui sont exposées au sous-sol, sont les recherches d’aujourd’hui, il y a des peintures avec impression de peintures sur végétal, des gestes à main levée avec les pinceaux qui sont exposés, c’est un travail qui commence. Mais le fait d’exposer me donne envie de refaire de la photo et refaire de la peinture, le fait d’être artiste, c’est d’être tout le temps en recherche perpétuelle, et si demain je trouve quelque chose qui n’a rien à voir, je peux très bien passer à l’autre et tout lâcher. C’est vraiment l’envie du moment qui prend le dessus, j’ai  un travail très spontané, et en général,  je vais assez vite, même si c’est une courte période je peux produire pas mal de choses. »

Espace Regards
12 rue du Donjon - 77250 Moret Loing et Orvanne
06 25 62 12 64 / 01 60 70 98 47
77regards@gmail.com

Sentia et Andrée Grammatico de l'espace Regards
Sentia, Forêt urbaine
Sentia, La ville imaginaire
Expo de Sentia à l'Espace Regards
Exposition de Sentia à l'Espace Regards de Moret
Exposition Mort vivante de Sentia à l'Espace Regards
Sentia et son exposition Mort Vivante
Exposition Mort Vivante de Sentia à l'Espace Regards de Moret
Exposition Mort vivante de Sentia
Sentia expose à l’Espace Regards de Moret

Post navigation