Frédérique Lorne, Odille Filleul et Laurent Barthel

Galerie l'Atelier le Vivier, Moret-sur-Loing
EXPOSITION DE FRÉDÉRIQUE LORNE ET LAURENT BARTHEL

Exposition Résilience à la galerie l'Atelier le Vivier à Moret

Odile Filleul accueille au Vivier, la peintre Frédérique Lorne et le céramiste Laurent Barthel pour l'exposition Résilience.

Photos :
P. Songeux

Beaucoup se demandent sur quels critères les œuvres sont sélectionnées au VIVIER. L’éclectisme qui pourrait lui être reproché est revendiqué par la galeriste Odile Filleul et « c’est peut-être pour cela que l’on vient ici ». Peu importe la technique, c’est la capacité de l’œuvre qui véhicule une émotion par un savoir-faire de qualité. La galerie affirme son rôle de défendre les artistes, de favoriser les échanges entre les œuvres et le public. Une fois encore, après un travail engagé et collectif et dans des conditions particulières, le Vivier présente l’exposition « Résilience » avec 2 artistes morétains,  Laurent Barthel et Frédérique Lorne, jusqu'au Mai 2020.
La résilience exprime pour eux un cheminement entre chaos et renaissance où des éléments multiples comme la peur, le refus, le silence ou le mutisme, la réflexion, l’espoir, l’énergie… mènent à la reconstruction. Ainsi que le définit Michel Manciaux, la résilience «  … est à la fois, la résistance à la destruction et la construction d’une existence valant d’être vécue.  Cette exposition est donc une invitation à suivre  ces œuvres  qui cheminent dans un dialogue et une énergie positive commune.

Frédérique Lorne

Frédérique Lorne, Cri, acrylique

Artiste-peintre depuis plusieurs années, Frédérique Lorne met sa pratique artistique en résonance avec ses questionnements.
Traduire l’émotion de l’intime qui surgit la fascine et la tourmente. L’émotion… tout part de là, tout y revient. Un leitmotiv fascinant.
Très vite ce médium lui a permis de basculer dans une démarche plus profonde, plus introspective, entraînant comme un dialogue entre la toile et elle. C’est une transformation mutuelle… une recherche infinie et jubilatoire.

Frédérique Lorne, Augure, acrylique

« Depuis quelques années je peins, je fais du dessin, d’ailleurs tout est parti du dessin et a évolué complètement sur la peinture. La peinture qui est pour moi une matière importante d’expression, qui passe par l’huile, par l’acrylique, différents médiums, et qui de plus en plus, font que je peux investir des choses très intimes, très fortes. Et vraiment le médium de la peinture me fait avancer dans ce que je produis.
Pour cette exposition avec Laurent Barthel, céramiste, on est parti sur le thème de la résilience qui nous intéressait. Nous avons commencé à confronter, à dialoguer, pour voir ce que l’on pouvait assembler ensemble, qu’est-ce qui pouvait se rejoindre à un moment, il y a beaucoup d’histoires d’énergie dessus. Notre exposition démarre du chaos et chemine vers le rebondir, la renaissance, la reconstruction, la résilience.
Bien je travaille beaucoup sur la résilience, sur les quatorze tableaux présentés aujourd’hui, j’ai huit créations pour cet évènement. J’alterne beaucoup entre le figuratif et l’abstrait, j’aime cette recherche picturale qui est toujours là et j’espère qu’elle m’accompagnera encore longtemps. Je pars toujours d’une idée que j’ai en tête, qui a du sens et qui me fais fonctionner, je ne pars jamais au hasard. »

Frédérique Lorne, Pause, acrylique, fusain

Frédérique Lorne, Intérieur, acrylique

Frédérique Lorne, Départ, acrylique, encre

Frédérique Lorne, Eclat, acrylique, fusain

 

Laurent Barthel

Laurent Barthel, Au fond c'est quoi

Né en bord de mer, la méditerranée dans ses couleurs, ses reflets, son étendue, sa douceur et sa force l’a façonné. Laurent Barthel est arrivé en Seine et Marne il y a 25 ans. Touché par cette terre des impressionnistes, il y découvre aussi l’univers de la céramique. L’usage du tour de potier est un déclencheur, l’argile devient son matériau d’expression favori. Il y retrouve le lien corps esprit tant exploré entre autres dans sa pratique du karaté, libre et face à soi.
Il ne cesse de se perfectionner, d'apprendre avec entre autres 9 mois à l’école de céramique de Provence et de multiples séjours dans des ateliers de France.
S’en suit une production de pièces élancées, ouvertes où circule son énergie. Tel l’élan d’une vague, cette onde fluide rythme avec force le processus de ses créations.

Laurent Barthel, Résilience, Raku Nu

« Mes premiers pas dans l’art c’est d’abord une émotion, on naît avec, on la développe, on a un ressenti très fort par rapport aux éléments et aux personnes, je dirai que c’est la sensibilité du vivant qui doit parler. Depuis toujours, j’ai eu la chance de vivre dans un élément très fort qui est la mer Méditerrannée, cette force et cet équilibre là, teinte beaucoup ces émotions que l’on a, avec cette puissance et cette beauté, plus toute cette campagne environnante qui est magnifique. J’ai une sensibilité assez forte sur tout ce qui environnementalement parlant fort, j’ai toujours dessiné, j’ai toujours peint.
La céramique, c’est quand je suis arrivé ici, dans ce pays magnifique des impressionnistes, la forêt, le vert, les saisons. J’ai poussé la porte d’un atelier d’une association à Avon et j’ai découvert ce matériau qui est très particulier dans sa texture, dans son toucher et dans le moyen que l’on a pour le façonner, ça nous met complètement en contact avec nos ressentis, on a une totale liberté de création dans le mouvement et le cheminement de nos émotions. Ce matériau est tellement diversifié également sur tout ce qui vient après le nourrir et l’alimentation, l’alimenter dans les formes, dans les textures, dans les émaux également, et nous met en contact avec l’ensemble des éléments, avec l’air, l’eau, la terre et le feu. C’est pour ça que j’ai aussi une grande attirance sur la technique de cuisson qui est particulière qui s’appelle le raku. Le raku nous met en contact directement avec les pièces en incandescence, on a une émotion très forte à ce moment lorsque la terre s’illumine, on a un contact au vivant et à la vibration lumineuse. On accompagne la pièce et tout ce que l’on a voulu mettre dans la forme et déverser dans le produit, et on accueille ensuite ce que procure le feu avec ces risques de casse, de fêlure, de révélation, de surprise et cet accueil de la vie est pour moi un sens, une voie qui est très cohérente. »

Créations de Laurent Barthel

Laurent Barthel, bols Vague, Arbre et Nuit

Laurent Barthel, Nous sommes immortels

Laurent Barthel, Le printemps revient toujours

Laurent Barthel, Que reste-t-il, grès

ATELIER le VIVIER, 12 rue de l’église, 77250 MORET LOING et ORVANNE.
Mercredi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche
15h-18h30 et sur rendez-vous.
06 80 73 87 96
atelierlevivier.fr

Frédérique Lorne et Laurent Barthel exposent à la galerie l’Atelier le Vivier

Post navigation