Exposition de Mathieu Würhmann au Musée municipal de Moret

Moret-sur-Loing
MATHIEU WÜHRMANN EXPOSE AU MUSÉE MUNICIPAL

Exposition de Mathieu Würhmann au Musée municipal de Moret

Après le moulin à Tan en 2018,  Mathieu Wührmann revient à Moret-sur-Loing, avec une quarantaine d'oeuvres.

Photos : P. Songeux

L’artiste peintre Mathieu Wührmann est présent au Musée municipal de Moret-sur-Loing, place de Samois. Il vous invite à découvrir ces oeuvres, jusqu’au 16 août 2020, du vendredi au dimanche (jours fériés) du 14h à 19h.
Mathieu Wührmann est un jeune peintre franco-américain, né en 1988 à Fontainebleau où il fait ses études primaires et secondaires. En 2006 il part au Canada pour suivre des études de psychologie à London-Ontario où il participe à une première exposition. De retour en Europe, il commence des études d’arts plastiques. Diplômé de l’Académie royale des beaux-arts de Bruxelles et de l’Ecole des beaux-arts de Nantes, il réalise à Fontainebleau en 2017 sa première grande exposition “Portraits d’arbres”. Les deux années suivantes, en traversant le cycle des saisons, il s’engage dans un travail régulier “sur le motif”, se mettant en résidence parmi les arbres et les rochers de la forêt de Fontainebleau, explorant par la peinture et le dessin de nouvelles approches, pour restituer ce qui peut émaner des arbres et du ciel. En mars 2019, il a expose son travail lors de l’exposition « Les Arbres et le Ciel » au théâtre de Fontainebleau. Sous le même titre, un livre d’art est publié par Lienart Editions, avec la participation du poète Jean-Pierre Lemaire.

Mathieu Wührmann :
« J’ai toujours aimé dessiner, je me suis posé la question de savoir si je devais poursuivre mes études ou ouvrir la porte de l’art. J’ai été poussé à faire des études autres, 4 années de psychologie au Canada. Au bout de quatre ans, de retour en France, la psychologie m’a accompagné encore une année avant de basculer sur les arts graphiques. Une prépa publique à Glaçière a été pour moi quelque chose de formidable, j’étais dans mon élément, cela m’a permis de valider mon choix. Les Beaux-Arts de Nantes, puis l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles, qui était plus axés sur la peinture, car j’avais vite senti que c’était la peinture qui m’intéressait.
J’ai exposé assez rapidement, quand on montre son travail, cela nous permet de prendre de la distance et ne pas garder le nez dedans.
Originaire de Fontainebleau, l’arbre a toujours été présent. J’avais très peur du lien avec Barbizon, parce que c’est un lien qui m’a un peu  sclérosé, un peu ancien, et en même temps, je suis cette filiation même si mon style est totalement différent. L’art contemporain peut avoir un aspect un peu fermé, un peu froid, pas tous, mais moi je ne voulais pas être là-dedans. L’arbre permet de communiquer à d’autres, c’est un sujet abordable.
Le paysage semble avoir une certaine exigence. Ce serait pour moi celle d’être découvert à chaque instant, comme si le paysage n’en finissait pas d’être enfoui sous les regards qu’on pose sur lui, sans vraiment le regarder, le voir.
J’ai pu sentir à de rares moments qu’il y avait un feu caché, au travers des branchages, sous la neige, le long des nervures des feuilles, un feu en attente. Quand mon regard l’effleure, comme un souffle sur des braises, ce feu se répand sur moi.
L’expérience du motif est un privilège, car c’est l’opportunité de sortir de mon indifférence et d’exprimer une gratitude pour ce lieu qui m’a toujours soutenu.
J’aimerai  partager quelque chose que j’ai ressenti pendant le confinement, ce temps où l’on pouvait sortir de ce qu’on avait à faire d’habitude. Beaucoup de gens l’ont ressenti, chacun à son niveau, et moi-même dans mon travail, j’essaye de m’en souvenir et de garder ça un peu comme un socle. »

www.mathieuwuhrmann.com

EXPOSITIONS
2020 – Manoir de Bel-Ebat, AVON
2019 – Les Arbres et le ciel, FONTAINEBLEAU
2018 – week-end porte ouverte avec l’artiste Claire-Jeanne Jézéquel dans son atelier à CHAMPAGNE-SUR-SEINE
2018 – Moulin à Tan, MORET-SUR-LOING
2017 – Portraits d’arbres, FONTAINEBLEAU
2016 – Petit Marché de Noël, Galerie Rayon vert, NANTES
2016 – StART’up, Galerie Gaïa, NANTES
2015 – Exposition collective, Espaces délaissés, espaces consolés, NANTES
2015 – Exposition collective, Terra Mentis #1, Eléments de langages, BRUXELLES, Belgique
2014 – Exposition collective, Turbulences, Salle Vasse, NANTES. Galerie Dulcie Septembre, NANTES
2013 – Exposition collective, Dans le cadre d’une levée de fonds, Galerie Dulcie Septembre, NANTES
2010 – Exposition collective, Annual Juried Exhibition, sélectionné pour participer à une exposition à LONDON, Ontario, Canada

Mathieu Würhmann, Le silencieux, tempera sur papier
Mathieu Würhmann, Vibrations du printemps, pastels
Mathieu Würhmann, Première lumière du printemps, pastels sur papier, tempera sur papier
Mathieu Würhmann, Lumière bleue, Tempera sur papier
Mathieu Würhmann, Le rescapé, fusain sur papier
Mathieu Würhmann, Le grand chêne enneigé, huile sur toile
Mathieu Würhmann, L'arbre de l'entrée de la nuit, tempera sur papier
Mathieu Würhmann, Emergeant, huile sur toille
Livre de Mathieu Wührmann
Mathieu Wührmann expose à Moret

Post navigation