Salon de la Gastronomie à Champagne-sur-Seine.

RETOUR SUR LE SALON DE LA GASTRONOMIE DE CHAMPAGNE

Salon de la Gastronomie à Champagne-sur-Seine.

Le Salon de la Gastronomie 2019, a rassemblé tous les épicuriens de la région, une quarantaine d'exposants sont venus des quatre coins de la France.

Photos : P. Songeux

Devenu incontournable, le Salon de la gastronomie de Champagne-sur-Seine, rendez-vous annuel, entre le public, les artisans et les producteurs,  s’est tenu les  16 et 17 février dans le gymnase Albert Camus.
Une quarantaine d’exposants venus des 4 coins de l’hexagone sont venus présenter leurs spécialités et défendre leurs savoirs faire auprès des visiteurs de plus en plus connaisseurs.
Durant deux jours, les amateurs culinaires ont pu découvrir les bons plaisirs de la table. De la délicatesse d’un vin d’exception à la finesse d’un produit du terroir, proposé par les artisans et vignerons.
Il  y en avait pour tous, vins, produits du terroir, salaisons, fromages, miel, gourmandises sucrées et salées, etc..
Belle édition 2019, qui a pu combler tous les épicuriens de la région.

Retour en images pour ceux qui ont raté le salon

Salon de la gastronomie de Champagne-sur-Seine.

Le vin était bien représenté sur le Salon de la gastronomie de Champagne.

Rodophe,  le speaker du salon  :

Rodolphe animation, la voix du salon.

«Ce salon de la gastronomie nouvelle édition, c’est l’occasion de retrouver tout ce qui est sucré salé, toutes les spécialités françaises mais aussi en dehors puisqu’on en a quelques unes d’Irlande et d’Italie par exemple, on retrouve aussi un grand choix de vins, dont certains bio .
Il y a de la restauration pour le midi, avec les galettes du côté de la Bretagne, un stand marocain avec un couscous fait maison ou des tajines, une proposition créole avec des produits exotiques et une choucroute qui est préparée par un traiteur sur place. »

Thierry Winkler et Sylvie Desiderati, Les Trésors de Savoie :

La Savoie, avec fromages, charcuterie et crozets.

« Nous sommes situés en Savoie, dans les Bauges, parc naturel des Bauges à Lescheraines, entre Aix-les-Bains et Annecy. Nous faisons uniquement des produits de Savoie, nous fonctionnons avec deux coopératives, celle de Lescheraines et celle de Yenne, nous sommes entourés d’artisans, tout ce qui est charcuterie c’est artisanal et au niveau des confitures et des crozets c’est un artisan situé à Annecy. Nous assurons la promotion de tous ces produits. C’est la première fois que nous venons ici à Champagne. Nous travaillons uniquement sur les salons, avec des entreprises ou des mairies. »

Christine Lacombe, château des Illarets :

Les vins de Bergerac présents avec Christine Lacombe.

« Nous sommes propriétaires-récoltants, je travaille avec mes deux garçons. Notre production est des vins d'appellation d'origine contrôlée (AOC) en vins de Bergerac rosé, blanc, rouge et vins blancs moelleux et liquoreux de Montravel.
Nous produisons également des vins en vrac de la propriété (Vins de France) et des vins pétillants (Méthode traditionnelle).
Notre domaine viticole est situé au cœur du vignoble bergeracois, sur le coteau dominant de la Dordogne, à l'extrémité ouest du département du même nom. Notre passion de la vigne reste attachée à une culture traditionnelle et familiale du vignoble.
12 hectares de vignes sont destinés à la production de Bergerac rouge. Une partie sera élevée en barrique de chêne pour un vieillissement de 9 à 12 mois et l'autre partie pour un vieillissement de 20 à 24 mois en fût de chêne neuf pour la cuvée spéciale "Atout Cœur" en Bergerac rouge, un vin de garde.
3 hectares sont destinés à la production de vins blancs : un vin sec élaboré avec uniquement un cépage sauvignon gris et blanc excessivement fruité et rond. »

Yvonne Moreau, Karaïb Y Bon :

La Martinique était présente au Salon de la gastronomie de Champagne.

« Je représente les Antilles, particulièrement la Martinique, je suis martiniquaise, tous les produits sur ce stand sont fabriqués par moi, j’emmène tous les produits et je les cuisine sur place, je fais le show en direct. Nous avons  les accras, le boudin, le colombo de poulet et tous mes punchs sont fabrication maison. Je suis basé à Noisy-le-Grand et tous les W.E. je suis sur la route, foires, salons, jusqu’en Belgique. »

Annick et Philippe Lété , producteur de champagne à Damery :

Annick et Philippe Lété, producteurs de champagne à Damery.

«Nous sommes une entreprise familiale, Auguste Lété fût le fondateur de notre maison en 1890 avec sa femme Jeanne, ils exploitèrent leurs vignes sur le terroir de Damery.
Depuis l’exploitation est reprise de génération en génération. Ma femme Annick, issue d’une famille de viticulteur aussi et moi-même avons repris une partie des parcelles viticoles en 1973.Depuis, le vignoble issu des 2 familles a permis de créer notre exploitation familiale de 9 hectares située sur 2 terroirs Damery et Fleury-la-Rivière.
Désormais, nous sommes secondés par leurs enfants Laetitia et Frédéric.
Concernant notre produit, nous travaillons toujours à la méthode artisanale, nos fermentations sont naturelles. Nous proposons 5 cuvée :
- Carte d'Or : ce Champagne issu du cépage pinot meunier est la cuvée de toutes les occasions.
- Cuvée Extra Réservée : cuvée d'assemblage des 2 raisins noirs de la Champagne avec des vins de réserve provenant des années précédentes.
- Première Cuvée : Cuvée de haute lignée, fruit du mariage entre les cépages Chardonnay et Pinot noir. Vieilli dans nos caves entre 4 et 5 années.
- Cuvée Rosé " Tom " : couleur rubis, arômes de fruits rouges pour ce Champagne charmeur.
- Cuvée Clara : un champagne d'exception issu des 3 cépages champenois, fleuron de notre marque.
Pour la commercialisation, c’est à la propriété ou par livraison, plus les foires et salons qui représentent 25% de nos ventes, uniquement aux particuliers. »

Au fumoir vosgien :

La viande fumée de la boucherie-charcuterie de Val d'Ajol (Vosges).

« Nous sommes une boucherie-charcuterie dans les Vosges à Val d’Ajol, nous faisons que de la viande fumée au feu de bois avec du hêtre, tout est fumé à chaud, l’intérêt c’est qu’on peut manger froid ou chaud, et c’est une méthode de conservation(environ 15 jours). Notre spécialité c’est le Gandoyau, c’est de la viande maigre de porc, il y a du vin blanc d’Alsace dedans et 30% d’estomac de porc.
Nous sommes présents ici depuis la 1re édition. »

Michel Bion, Clos des Hauts Martins :

Michel Bion du Clos des Hauts Martins (Lussac Saint-Emilion).

« Ça fait 25 ans que je viens sur ce salon, nous sommes une petite exploitation familiale sur 8 hectares. Le Clos Les Hauts Martins est situé en plein coeur de la région bordelaise, à une dizaine de kms au nord-est du village de Saint-Emilion, à Lussac. Nous faisons des vins qui sont assez authentiques, on se réclame d’être indépendant, faire du vin comme on l’aime, avec de la personnalité. Ce ne sont pas forcément des vins hyper commerciaux, nous n’avons pas suivi la mode de ce qui se faisait dans le domaine viticole, nous restons dans nos valeurs, l’authenticité et le terroir. Récemment nous sommes passés en bio, nous avons perdu un peu plus en productivité, comme en 2018 avec la présence de mildiou. Pour la commercialisation, on fait beaucoup de salons, nous travaillons avec les indépendants (restaurateurs, cavistes). Nous avons une identité et on essaye de la valoriser. »

Retour sur le Salon de la Gastronomie de Champagne-sur-Seine

Post navigation