Manon Clouzeau et Virginie Prokopowicz

Exposition de Manon Clouzeau :
PARCOURS, DE L'ORIGINE DES BOLS

Manon Clouzeau et Virginie Prokopowicz

La céramiste Manon Clouzeau revient sur Moret, pour une exposition à l'espace de création Le Mur de Virginie Prokopowicz.

Photos :
P. Songeux

Virginie Prokopowicz et l’espace de création Le Mur, de Moret Loing et Orvanne, accueillent Manon Clouzeau jusqu’au 22 décembre 2019.
Cette jeune femme qui a grandi sur Veneux-Les Sablons, nous revient en artiste confirmée. Elle expose son travail et en profite pour retracer son parcours.

Manon Clouzeau en démonstration lors de son exposition à Moret Loing et Orvanne

Manon a commencé la céramique dans l’atelier de Veneux-Les Sablons quand elle avait onze ans et faisait du modelage avec Corinne Joaquim. Lors de son stage de 3e, une semaine de tournage à Aubeterre-en-Charente chez une potière, a été un révélateur  dans  sa vie. Pour la petite histoire, c’est maintenant la maison qu’elle habite. A la fin de ses études, la potière d’Aubeterre partait à la retraite et la possibilité de lui racheter la maison s’est présentée.
En revenant de ce stage, elle a continué à prendre des cours avec Virginie Prokopowicz et aussi sur Avon. Après le lycée, direction Paris pour une année, puis quatre à Bruxelles et une dernière à Genève, où elle faisait uniquement de la céramique. A la fin de ces études là, elle s’est mise à travailler exclusivement sur les bols.
Depuis 7 ans, elle ne se consacre qu’à cela à temps plein. Pour cette exposition, Virginie Prokopowicz lui a proposé son espace. Mais comme celui-ci est immense et qu’elle  ne voulait pas que ses bols soient complètement perdus, elle a donc récupéré tous les cartons de ses études pour en faire une petite rétrospective, et montrer tout son parcours avec les différentes recherches du début jusqu’ aux pièces qu’elle réalise maintenant.
Après une première cuisson à 980°, les émaux sont ajoutés. Là aussi, c’est un monde en soi de recherches pour  trouver l’équilibre avec les différents matériaux qu’elle utilise. Ça peut être des pierres broyées, des cendres de végétaux, des argiles et des oxydes métalliques. Sous forme de poudres, elle pêche, elle fait des recettes, qu’elle met sur ses bols avant une 2e cuisson à 1250°.
Tout ses petits bols sont numérotés, chacun d’autres eux est un essai, elle commence à bien s’orienter. La numérotation lui permet de savoir le nombre de pièces qu’elle a fabriqué et quel émail elle met sur tel bol pour retrouver la couleur après cuisson. Elle en est à 13600 bols depuis 2012.
Manon présente son travail aussi bien en galeries contemporaines, institutions, dans sa boutique à Aubeterre-sur-Dronne que dans les marchés de potiers.

Installation de Mamon Clouzeau

Virginie Prokopowicz :
« Que de belles choses naissent de cette artiste céramiste grandissante, qu’est Manon Clouzeau : jeune femme solaire, dont la bienveillance me touche. Elle nous propose pour cette exposition un Parcours, son parcours, d’où sont nés ses bols.
Au sein du Mur, espace de création, Manon installera, ses premiers dessins, carnets de recherche, sculptures et bols de ses premières années de création à aujourd’hui.
Depuis notre rencontre à l’atelier, alors qu’elle n’était encore que lycéenne, elle n’a eu de cesse de mettre les mains dans la terre, matériaux vivant, qui lui parle tant. A la fin de ses études, ses recherches l’ont amenée de la sculpture au tournage, une épuration formelle et une concentration de son attention sur un objet unique: le bol. Le tournage lui permet d’apprendre à lier son corps et son esprit, se centrer, ralentir sa respiration, sentir les pressions sur la terre, la caresser, lui donner forme.
Tout un processus de travail s’est définit au fil du temps dans le respect d’elle- même, lenteur et précision, repos et plaisir. Lorsqu’un bol est pris en main il peut recevoir et donner, invoquer l’échange et le partage. L’exploration des émaux prend une grande place dans son travail. C’est une quête depuis ses années d’études, comme ses carnets et palettes d’émaux en témoignent. Par le travail des émaux, ses bols prennent des couleurs et textures pures. Leurs dégradés sont infimes, doux, comme s’ils respectaient les variations de la nature au cours des saisons sans aucun heurt. Différentes rugosités sont aussi sensibles sous les doigts, et font appel à notre sens du toucher.
Manon Clouzeau aiguise tout nos sens d’un simple bol,  présenté seul ou en installation. Elle fait travailler nos yeux, notre toucher, notre ouïe lorsque le son du thé coule dans ses bols, et libère sa douce odeur chaude, avant de livrer son goût.
La philosophie de l’instant présent est celle de Manon, où la lenteur permet de vivre chaque moment, de savourer, d’aimer, de partager ». 

__________________

Exposition du 30 novembre à Noël 2019
Mardis/jeudis de 10h à 17h, samedis 11h à 18h, dimanches de 15h à 19h et sur rdv.
Entrée libre

Le Mur, espace de création,
avenue de Sens, Ecuelles,
77250 Moret Loing et Orvanne.

Tél. 06 08 68 40 30.

Manon Clouzeau, à l'espace de création Le Mur à Moret Loing et Orvanne
Bol de Manon Clouzeau dans l'espace de création Le Mur de Virginie Prokopowicz
Manon Clouzeau

 

Manon Clouzeau :
« Depuis sept années, je me consacre exclusivement à la création de bols en grès émaillé tournés à la motte. Le bol est pour moi à la fois un objet usuel et une forme archétypale. Ce double enjeu me permet une réflexion de fond sur des notions telles l’ouverture, l’accueil, les perceptions comme le toucher mais aussi l’écoute. Je les explore par la mise en espace, les jeux d’équilibre, les recherches de textures et de couleurs. Dans ce processus de création, le rapport au corps est un fondamental pour moi. C’est une source d’épanouissement. J’observe mes variations sensorielles et émotionnelles. Elles me guident pour trouver le juste état intérieur, celui qui me permet d’être pleinement présente dans l’acte. Je suis assise en tailleur, face au tour. Ma respiration devient lente et profonde, elle me soutient. Mon bassin se détend et m’apporte une sensation d’ancrage et de lien avec la terre. Une fois l’argile centrée entre mes mains, j’exerce une suite de pressions, de mouvements d’ouverture et d’affinement sur la matière tendre et mouillée. C’est toujours ainsi que je commence une session de travail ».

www.manonclouzeau.com

Création de Manon Clouzeau
Travail de Manon Clouzeau
Bol de Manon Clouzeau
Création de Manon Clouzeau exposée à l'expace de création Le Mur
Patrick Septiers et quelques élus lors du vernissage de l'exposition de Manon Clouzeau à Moret Loing et Orvanne
Exposition de Manon Clouzeau à Moret Loing et Orvanne
Pleins feux sur l’exposition de Manon Clouzeau : Parcours, de l’origine des bols

Post navigation