Expo photo à Samois

12e Salon de la photographie à Samois
« LIGNES ET COURBES »

Salon de la photographie 2021 à Samois

Plus d'une quarantaine de photographes au Salon de la photographie de Samois pour l'édition 2021 visible jusqu'au 6 juin.

Photos :
P. Songeux

La Samoisienne accueille jusqu’au 6 juin 2021 le 12e salon de photographies d’art, sur le thème « Lignes et courbes ».
Les invités d’honneur sont Patrick Philippot et Pascal Sentenac.
Pour tous ceux qui sont en manque d’images et de culture depuis plus d’un an, vous pouvez encore rectifier le tir à Samois, avec la présence d’une quarantaine de photographes.

Pascal Sentenac, invité d’honneur

Pascal Sentenac

Pascal Sentenac vit et travaille à Paris et en Seine-et-Marne.
Il mène depuis plus de quinze ans une recherche personnelle sur l’image photographique, en parallèle de son métier de directeur de la photographie qu’il exerce depuis trente ans et de son activité de scénariste.
La narration, la mise en lumière des lieux, des êtres, leur mise en absence ou en présence, l’exploration des sensations sont les fils conducteurs de son travail.
Considérant que le cinéma, l’écriture et la photographie sont des arts différents, mais complémentaires, il développe des projets sur ces trois axes, qu’il explore séparément ou en résonance au fil de ses thématiques. Il collabore par ailleurs régulièrement avec d’autres artistes : musiciens, plasticiens, sculpteurs, metteurs en scène, écrivant, au fil des rencontres une réflexion sur les enjeux du multimédia et de l’intersubjectivité des pratiques et des paradigmes. Chaque production interroge ainsi de quelle façon ceux-ci opèrent, ce qui cause l’œuvre mais aussi les effets des dispositifs sur les spectateurs.
L’ensemble de ses productions s’articule sur le principe de la série, propice à dégager un inventaire des sensations que lui inspire certains lieux, personnages et/ou moment de l’époque. La naissance de chaque série résulte d’intuitions qu’il « essaye de traduire visuellement » en élaborant pour chacune une esthétique dédiée et un regard singulier.
Ses images et ses installations proposent une lecture des phénomènes chaotiques du monde qui l’entoure, des multiples façons dont les êtres habitent leur humanité et les lieux, « des petits bouts de l’époque à partir d’un regard particulier ».

Pascal Sentenac à Samois

____________________

Patrick Phillipot, invité d’honneur

Patrick Philippot, Leipzig

« Je photographie depuis l’âge de 9-10 ans, avec des périodes de fortes activités et d’autres plus calmes, selon mon activité professionnelle. Je n’étais pas destiné à être photographe au départ, puis dans les années 90,  je m’y suis remis plus sérieusement. Et en 2010, quand j’ai pris ma retraite, jamais du temps, j’ai commencé à approfondir les choses, je suis tombé sur un club assez intéressant au niveau de sa production (le CAPD de Champagne). Ça  m’a motivé à  retravailler la photographie d’un point de vue technique mais aussi philosophique, c'est-à-dire d’essayer de réfléchir au thème que j’allais aborder. Pour moi, la photographie est un moyen d’expression, ce n’est pas juste un loisir pour faire des belles images. Mes photos sont déshumanisées, il y a très peu de monde dessus. En général, c’est une vision qui est un peu noire, mais ça correspond à ce que j’ai vécu, il y a tout un tas de choses derrières, parfois violentes. C’est des émotions que l’on a envie de transmettre. Pour cette exposition, j’avais déjà quelques photos qui correspondaient au thème, des nouvelles que j’ai ajoutées et d’autres que j’ai retravaillées. Il y a beaucoup de photos de villes allemandes, parce que j’y suis souvent, culturellement je suis un petit peu à cheval sur les deux cultures. Dans les années 70, je travaillais à Hambourg, et maintenant que j’ai le temps je photographie l’Allemagne du nord au sud, et de l’est à l’ouest de façon systématique, j’ai dû faire 60 à 70 villes et leurs banlieues. Pour la majorité, mes photos sont en noir et blanc, c’est un parti pris, dans ma production quand la couleur n’apporte rien, cela passe automatiquement en noir et blanc, je ne me pose même plus la question. »

Patrick Philippot, Frankfurt

Expo photo à Samois

 

Gérard Delord, organisateur :
« C’est notre 12e édition de notre Salon de photographies d’art à Samois. Depuis 2015, nous avons décidé de faire des salons avec des thèmes imposés. Cette année, c’est « Lignes et courbes ». Salon qui était précédemment programmée en avril 2020, reprogrammée au mois de mars 2021 et de nouveau annulée suite à la pandémie.
C’est un gros travail d’organisation mais c’est un bonheur pour tous, de pouvoir à nouveau rencontrer des gens, de regarder des photos et partager avec les photographes.
Nous avons réuni 45 photographes sans compter les deux photographes invités qui se sont surpassés dans des styles qui sont assez différents.
Nous avons des habitués et des nouveaux qui nous sollicitent lors de rencontres sur différents salons. Nous ouvrons la porte assez facilement, nous avons un superbe espace.
De plus en plus, les photographes se chargent de la mise en scène de leurs photos avec la place que nous leurs donnons. Les invités d’honneur, eux, disposent d’un espace un peu plus conséquent sur la scène
Depuis deux ans, nous avons habillé les panneaux de tissu gris, qui font l’admiration de tous. Nous avons un prestataire très compétent qui s’occupe des panneaux.

Michel Saussol, La Baule
Philippe Levivier
Martine Duval
Anne Litzky
Françoise Bichon L'Hermite
Jean-Pierre Rasse
Claudine Berger-Avarre

 

Exposition jusqu’au 6 juin 2021
visible en semaine de 14h à 18h,
samedi et dimanche de 10h à 12h30 et de 14h30 à 19h.

12e Salon de la photographie à Samois

Post navigation