Le photographe Simon Bartrum

Exposition à Montigny :
"ABANDONNÉS" DE SIMON BARTRUM

Le photographe Simon Bartrum

Le photographe Simon Bartrum avec "Abandonnés", mouvement Urbex.

Photos :
P. Songeux

Le Petit Cormier de Montigny-sur-Loing de Jean Vieillart accueille le photographe Simon Bartrum jusqu’au 24 avril 2021 et son exposition « Abandonnés ».
Il y a beaucoup de constructions abandonnées en France : des hôpitaux, des châteaux, des usines, etc., cela a donné croissance à un mouvement  particulier : l'URBEX «  EXploration URBaine ». Le principe est d'explorer ces lieux abandonnés et cachés afin de les photographier ou filmer. En même temps il y a la sensation d'explorer, d'imaginer une vie passée et d’expérimenter un voyage dans l'histoire d'un lieu.
Pour cette exposition, Simon Bartrum présente sa vision photographique de deux bâtiments : un Sanatorium et un Manoir. Les deux sont situés en Île-de-France.

Le sanatorium, Simon Bartrum

Lorsqu'il ouvre ses portes en 1936, ce Sanatorium est l'un des plus grands centres de soins spécialisé dans le traitement de la tuberculose.
Ce Sanatorium a été réquisitionné par les nazis en 1940 pour devenir un camp d'internement.
Après la guerre il a rouvert comme sanatorium et il a fermé ses portes en 1988.

Le Manoir, construit en 1919, ayant une partie gothique et une autre partie Art Déco,  est connu pour son magnifique escalier de service en colimaçon. Il dessert cinq étages, formant une spirale de carrelage blanc. Après quelques rénovations en 1970, le Manoir était abandonné à la nature par son propriétaire.

Simon Bartrum, le manoir

L’exposition “Abandonnés” sera visible jusqu’au 24 avril 2021.
Le Petit Cormier, 2 ruelle des Cormiers, 77690 Montigny-sur-Loing.

Ouvert du mercredi au samedi (10h-12h30 et 14h-17h30).

________________

Simon Bartrum :
« J’habite Moret-sur-Loing depuis onze ans, la photographie est ma passion plutôt qu’un métier. Elle m’a toujours accompagné depuis mon plus jeune âge, je prenais les photos pour la famille, mais il y a 20 ans, je suis passé à la vitesse supérieure en suivant une formation en photographie argentique, je suis rentré dans les procédés anciens.
Afin de créer l'image que j'imagine, j'utilise les procédés de la chambre noire et du numérique. Je développe à la maison dans mon petit labo mes propres images : l'argentique, le lith, le palladium et platine, le cyanotype et j'expérimente avec mes appareils-photo. Dernièrement, j’ai commencé à expérimenter avec la couleur : soit dans le développement numérique soit directement sur l'image avec la peinture à l'huile ou l'aquarelle.
Cette exposition donne un aperçu de mes images créées avec ces différentes techniques.
Dans mon travail photographique, je privilégie les formes et les lignes données par la nature et par l'activité humaine. J'essaie de mettre en valeur le graphisme et les formes de celles-ci, pour nous amener à une autre vision, une vision pleine d'émotion, parfois poétique, parfois ludique, du monde autour de nous.
Quand je vais sur un lieu, je pars avec un appareil argentique et un appareil numérique, et selon le rendu que je désire je prends l’un ou l’autre. »

Simon Bartrum, vision d'un sanatorium
Simon Bartrum, le sanatorium
Vision du sanatorium du photographe Simon Bartrum
Simon Bartrum et sa vision du sanatorium
Simon Bartrum, photographe
Simon Bartrum
Simon Bartrum, excalier en colimaçon du manoir

 

Prochaine exposition
de Simon Bartrum :
Samedi 24 avril au mercredi 12 mai 2021, à la Caravane des Arts à Moret-sur-Loing,
« Photographies colorées à la main ».

Simon Bartrum expose au Petit Cormier de Montigny

Post navigation