Claudia Berbottino-Allix, La femme oiseau, marbre vert sur buis.

NOUVELLE EXPOSITION À LA GALERIE L'ATELIER LE VIVIER À MORET

Claudia Berbottino-Allix, La femme oiseau, marbre vert sur buis.

Les artistes Jean-Pierre ALLIX, Claudia BERBOTTINO-ALLIX et Catherine DEMOULIN sont à l'honneur lors de la nouvelle exposition de la galerie d'art l'Atelier le Vivier.

Les artistes Jean-Pierre ALLIX, Claudia BERBOTTINO-ALLIX et Catherine DEMOULIN sont à l'honneur lors de la nouvelle exposition de la galerie d'art l'Atelier le Vivier, du 3 août au 2 septembre 2018.

3 artistes connus de notre région seront une fois encore à l’honneur, avec de nouvelles œuvres. Peintures, sculptures témoignent d’une longue amitié dont l’inspiration prend en partie sa source, au « Moulin à Vent », près de Nemours et s’est révélé le génial inspirateur d’un travail d’artistes-amis qui se poursuit encore avec Claudia.

Claudia Berbottino-Alix :
« Mme Demoulin a créée  un lieu qui s’appelle « le Moulin à vent » dans la forêt, avec treize propriétaires dont les trois artistes représentés ici, qui aiment la nature et la solitude. On s’est connu comme ça, le mari de Catherine Demoulin était explorateur et aviateur, le mien était géographe mais aussi artiste, il a toujours peint depuis l’âge de six ans. »

Odile Filleul (Atelier le Vivier), Claudia Berbottino-Alix (sculpteur) et Yvette Rousseau (représentant la mairie de Moret).


Yvette Rousseau, représentant la mairie de Moret :
« Merci à Odile et à Jean pour cette nouvelle exposition, avec des très beaux tableaux et des très belles sculptures. Merci aussi d’inviter régulièrement des artistes de qualité, c’est très important pour la ville de Moret ».

Prenez plaisir à revoir les oeuvres des « 3 artistes du Moulin à vent » : Jean-Pierre ALLIX, Claudia BERBOTTINO-ALLIX et Catherine DEMOULIN. Et à en découvrir d’autres...

____________________________________________

Catherine Demoulin
Ecole des Beaux-Arts de Lyon. Elle a débuté sa carrière dans l’édition, puis dans l’architecture et enfin peintre.
L’art du mouvement, de la sensibilité, des expressions et des couleurs, aussi belles qu’efficaces. Un jeu de la représentation de la forme et du fond.
Pour exprimer son univers de sensibilités et d’émotions, Catherine Demoulin a fait le choix d’un style et d’une facture qui confèrent à son travail une indéniable personnalité . Le style est figuratif, mais ce figuratif n’a pas pour seul objet la restitution des lignes , des objets, des attitudes, mais aussi de traduire une réalité moins visible, celle de l’âme et de ses états.

Catherine Demoulin, Contrebassiste, peinture à l'huile sur bois.
Catherine Demoulin, Tricolore, peinture à l'huile sur bois.
Catherine Demoulin, Les pêchés capitaux (agitée), peinture à l'huile sur bois.
Catherine Demoulin, les copains d'en face, peinture à l'huile sur bois.

____________________________________________

Claudia Berbottino - Allix
"Quand j’ai connu mon mari, je faisais l’Ecole de céramiques de Lausanne, je voulais faire de la poterie, il fallait que je gagne ma vie. J’ai continué à faire ça en dilettante. Puis je me suis mariée, j’ai eu des enfants que j’ai élevés, mais je faisais encore quelques stages. Et puis, il y a 20 ans, j’ai connu d’abord une femme avec qui j’ai eu envie de travailler la pierre, et ensuite un professeur. Je travaille le marbre mais surtout l’albâtre, il y a un côté translucide que j’aime.
J’ai horreur de reproduire, c’est la pierre qui m’inspire et qui me guide".

Claudia Berbottino-Allix, la dame de la Fléole, terre chamotée.
Claudia Berbottino-Allix, Infini, marbre.
Claudia Berbottino-Allix, La femme oiseau, marbre vert sur buis.
Claudia Berbottino-Allix, Sans soucis à la piera menta, marbre et azurite.

____________________________________________

Jean Pierre Allix (1927-2013)
Il n’avait pas fait les Beaux-arts, mais initié par un oncle américain, qui lui avait appris les techniques de la peinture à l’huile dès l’âge de six ans. Devenu géographe, sa vie s’est complétée par les voyages et la peinture. Les voyages c’était peinture et dessins, il peignait depuis photos et croquis, il avait beaucoup de croquis dans son petit carnet.
Il a sillonné les régions situées entre le Bosphore et la Grande Muraille, travaillait habituellement sur le paysage, qu’il interprétait comme étant le grand tableau des signes.
Jean-Pierre Allix est décédé en 2013.

Sérigraphie d'après des dessins de Jean-Pierre Allix.
Jean-Pierre Allix, Grand paysage, acrylique sur bois.
Jean-Pierre Allix, C'était un jardin extraordinaire, acrylique sur bois.
Jean-Pierre Allix, A travers le grand tableau des signes, acrylique sur bois.
Nouvelle exposition à la galerie l’Atelier le Vivier de Moret

Post navigation