Expo Jean Chauvin et Pascal Ruiz

Au prieuré de Pont-Loup de Moret-sur-Loing
EXPOSITION "NATURE HUMAINE" AVEC JEAN CHAUVIN ET PASCAL RUIZ

Expo Jean Chauvin et Pascal Ruiz à Moret

Jean Chauvin et Pascal Ruiz présents au prieuré de Pont-Loup à Moret avec "Nature Humaine".

Photos : P. Songeux, Le Mur et D. Laeckmann.

Virginie Prokopowicz et l’association Le Mur ont voulu clore cette saison artistique au Prieuré de Pont-Loup en invitant deux artistes morétains, Jean Chauvin et Pascal Ruiz, une rencontre comme une ode à la nature et à l’humanité, qu’ils portent tous deux si bien.
Cette exposition sera visible jusqu’au 13 octobre 2019 au prieuré de Pont-Loup, lieu d’art contemporain à Moret-sur-Loing.

Jean Chauvin et Pascal Ruiz

Au vu de la société aujourd’hui, ces questionnements sur la nature et le sens de l’humanité se posent. Sont-elles des idéologies dénuées d’avenir, d’adaptation ou simplement des remises en cause de comportements à effectuer. Cet attachement à la notion humaine se note chez Jean très tôt, de par ses études en arts, et en particulier de son travail photographique ; membre actif au sein de la société française de photographies dans les années 60/70, il couvre des événements clés de la libération sociale, notamment ceux de 1968. Des scènes de rues et portraits intenses en noir et blanc qui nous figent par leur simplicité et la profondeur humaine dégagée. De grands tirages ont été réalisés pour cette exposition. Pascal, lui, a tiré celle-ci de ses rencontres faites dans divers pays où il a vécu, enrichi de leurs cultures respectives et avec qui il a partagé en permanence ses compétences d’artiste et de designer. Ces deux sensibilités croisent chacun la nature; Jean a crée un jardin fantastique, rempli d’essences d’arbres, de fleurs et d’arbustes, qui donnent à voir matières et formes que l’on retrouve dans sa peinture abstraite, riche de textures et de couleurs. Ses peintures sont fortement marquées de paysages imaginaires, de ressentis de balades, de courbes et de creux, suggérant les beautés de la nature, écorces, sables, lumières...la terre. Le bois est pour Pascal Ruiz son matériau de prédilection qu’il sculpte avec différents outils, utilisant la force de ses mains, des burins, jusque tailler ses pièces à la tronçonneuse. L’espace est aussi son terrain de prédilection, alors dans le prieuré il propose de réaliser une installation de bois, presque envahissante, comme si la nature reprenait ses droits, répondant aux courbes des peintures de Jean Chauvin. Contempler la nature, la respecter, l’aimer c’est accroître notre humanité, telle est la belle proposition de Jean Chauvin et Pascal Ruiz pour cette exposition.

Jean Chauvin

Jean Chauvin, expo au prieuré de Pont-Loup de Moret

Né en 1937, photographe et peintre. Dès l’âge de 14 ans, Jean Chauvin suit une formation académique de dessin et de peinture à l’Académie de la Grande Chaumière à Montparnasse, puis à l’Académie Frochot à Montmartre. Formé à la gravure à l’Ecole Estienne de 1951 à 1954, il fréquente les peintres abstraits de l’Ecole de Paris, communauté internationale de libre expression, mais également dès sa fondation en 1955 à l’Académie Populaire d’Art Plastique, présidée par Jean Bazaine. L’art abstrait le fascine, notamment par les abstraits lyriques de Zao Wou Ki : cet art non figuratif ne cherche pas à représenter le visible, mais à évoquer des émotions, des sentiments, des idées, des effets, des impressions. Cette peinture est un espace de liberté ouvert à l’interprétation personnelle, se laisser guider par l’imaginaire et y transposer sa propre vision de l’œuvre. Abandonner la représentation du réel pour créer un monde d’illusion, évocateur de rêves et de sentiments, a été pour Jean Chauvin un exercice assez angoissant. Certaines toiles se révèlent quelquefois paysages, on y découvre de l’eau, du minéral … entre figuratif et non figuratif la frontière est variable.
Jean Chauvin : « Enfants ou adultes, les ressentis et les visions donnent lieu à de riches échanges, drôles, émouvants, étonnants, déconcertants parfois, et je découvre alors quelquefois dans mes toiles des facettes que j’ignorais.»

Pascal Ruiz

Pascal Ruiz, devant une de ses oeuvres à Moret.

Né en 1967, Pascal Ruiz a tout d’abord fait des études de design, avant de se lancer également dans la sculpture. Avide de matériaux, il a acquis un savoir faire au fil de ses périples et de ses rencontres, de l’Afrique noir à l’Espagne en passant par la Suisse pour finalement émerger dans le Massif Central avant d’arriver à Moret sur Loing. Pascal Ruiz aime à vivre l’œuvre d’Art comme une entité émotionnellement chargée, capable de recevoir, d’émettre et de résonner lors de rencontres. Elle est un espace de rapports permettant les voyages racinaires. C’est un artiste de projets, et dans ses travaux il utilise une diversité de matériaux et de supports qu’il mixe à travers différents formats comme un laboratoire permanent, passant du micro au macrocosme sans concession. Il imagine un monde ou la matière a plus de vocabulaire que l’Homme.
Pascal Ruiz : « Je ne peux concevoir un état sans concevoir son contraire et tout ce qui déambule entre ».

Virginie Prokopowicz entourée de Pascal Ruiz et Jean Chauvin avec Jacques Bel.
Jean Chauvin, Dos au mur.
Jean Chauvin, expo Moret au prieuré de Pont-Loup
Jean Chauvin, expo au prieuré de Pont-Loup à Moret
Jean Chauvin.
Pascal Ruiz, au prieuré de Pont-Loup à Moret
Pascal Ruiz
Pascal Ruiz, Prieuré de Pont-Loup à Moret
Pascal Ruiz, Femme

_____________________

Exposition jusqu’au 13 octobre 2019,
du vendredi au dimanche et jours fériés, de 14h à 19h.
Entrée libre.
Prieuré de Pont-Loup, 10 rue du peintre Sisley, 77250 Moret-sur-Loing.

 

L’ASSOCIATION LE MUR, espace de création
 Depuis 2013, Le Mur organise des événements artistiques et culturels valorisant le processus de création, de production et de diffusion de l’art contemporain dans le souci de favoriser l’accès de tous les publics à l’art. Son action, basée sur la création de projets et la promotion d’artistes, propose une programmation particulière pour le Prieuré de Pont-Loup à Moret sur Loing et l’espace de création du Mur, où les démarches des artistes doivent se lier au patrimoine local, à l’histoire, à l’architecture, autour d’un thème donné. Par convention, la Mairie de Moret_Loing et Orvanne a confié la programmation artistique du Prieuré de Pont-Loup à l’association Le Mur.

 

LE PRIEURÉ
L’appropriation des lieux par les artistes est le moteur principal de ce projet dédié à la création in situ. L’architecture, l’espace et l’histoire y sont étroitement liés. L’église de Pont Loup est l’unique vestige d’un prieuré bénédictin fondé par l’abbaye de Vézelay au XIIème siècle dans le hameau de Pont Loup. En 1945, la ville de Paris la cède à la ville de Moret sur Loing. De grands travaux de restauration seront mis en œuvre et ce lieu sera destiné à la culture.

Exposition « Nature Humaine » avec Jean Chauvin et Pascal Ruiz à Moret

Post navigation