L'artiste Davy Surier entouré de Catherine Cousseau (Pavillon de l'érable) et d'Etienne Bataille, adjoint à la culture d'Avon.

DAVY SURIER EXPOSE AU PAVILLON DE L'ÉRABLE À AVON

L'artiste Davy Surier entouré de Catherine Cousseau (Pavillon de l'érable) et d'Etienne Bataille, adjoint à la culture d'Avon.

Davy Surier, l'artiste aux multi-facettes, peintre, dessinateur, photographe et musicien, a investi le Pavillon de l'Erable avec une soixantaine d'oeuvres.

Photos : P. Songeux et D. Surier.

Davy Surier est à l’honneur avec son exposition intitulée « Œuvres Récentes” au Pavillon de l’Erable jusqu’au 9 juin 2019.
Davy peint, dessine et photographie. Ces divers moyens d'expression s'entremêlent dans ses œuvres. Par un équilibre subtil, il décloisonne ainsi les pratiques artistiques dans une alchimie de matières, d'objets trouvés, d'empreintes, de photos anonymes et de dessins oubliés, et nous plonge dans un univers à la fois sombre et lumineux à travers une soixantaine d’oeuvres.

Davy Surier, Wikimonkey, 166x123cm.

Né en 1974 à Fontainebleau, la forêt est un terrain de jeu idéal. Adolescent, rencontre les oeuvres de Baudelaire, Nerval, Rimbaud, Gide, Mallarmé, Valéry et les autres (Moreau, Rouault, Gauguin, Rodin, Hugo, Guys...) comme de nombreux lycéens.
Il peignait déjà quand il était étudiant. C'était un réel besoin. Puis, il a commencé sa vie professionnelle en travaillant pendant une quinzaine d’années dans des salles de marché. Il a progressivement pris conscience de l’absurdité d’un système qui ne permet pas un développement serein des entreprises, et met à mal les individus. Son besoin de création artistique a fini par faire surface.

Il travaille aujourd’hui dans le secteur de la construction en apportant des solutions techniques pour les bâtiments.

Il est l’auteur d’un livre de photographies sorti en 2013, « Les joies du Toutou Rien ». « Tout ou rien » est un ordre de Bourse dont les traders font usage dans le cadre de stratégies de négociation, et qu’il a utilisé en tant que professionnel. Mais, progressivement, il s’est perçu comme esclave de soi-même ou comme un « toutou spectateur » du grand cirque de la « finance-spectacle ». « Toutou rien » est un détournement de cet ordre de Bourse qui traduit sa volonté de porter un autre regard sur ce monde de la finance. Il a eu l’idée de le questionner visuellement en lui donnant un aspect insolite, parfois peu rassurant et même difficilement supportable, mais l’humour n’est jamais loin.

Davy Surier : « Qui suis-je pour asséner au lecteur des affirmations péremptoires ? Je préfère suggérer par le biais de citations de personnalités comme Spinoza, Paul Nizan ou Noam Chomsky. Les photographies illustrent d’une certaine manière ces citations. J’aime beaucoup ce mode d’expression, qui me permet de procéder à des détournements d’image. J’utilise fréquemment la technique du photomontage par surimpression, qui donne du sens par association d’idées. Ainsi, il y a dans le livre une photo d’écran d’ordinateur avec un listing de chiffres, et des dents de cheval en surimpression, ce qui donne le sentiment d’être observé par des regards ironiques ».

Les Joies du toutou rien, de Davy Surier.

Exposition visible jusqu’au 9 juin 2019,  le mercredi de 15h à 19h et samedi-dimanche de 14h30 à 19h.
Domaine de Bel Ebat, rue du Vieux Rû, 77210 Avon. Tél. 01 60 74 91 42 – 01 60 74 91 30.

Davy Surier au Pavillon de l'érable.
Davy Surier, The Poet.
Davy Surier, L'ange bizarre, 151x121cm.
Davy Surier, La Lettre recommandé 131x112cm.
Davy Surier.
Davier Surier.
Davy Surier (expo à Avon 2019).

____________________________________________________

FRIDAY IPA

Le vernissage vendredi 17 mai, a été suivi d’un concert avec Friday IPA. L’occasion pour Davy Surier de nous présenter son groupe de rock indé sud seine-et-marnais et nous montrer une autre facette de son talent.
Les solos endiablés du lead guitare Nicolas Petrochenko également chanteur, les frappes effrénées du batteur Jody Surier, le groove entraînant du bassiste Bertrand Butet et les rythmiques guitare funk de Davy accompagnées de sa voix phrasée parlée donnent à ce groupe une sonorité singulière aux accents « punk funk rock », mêlant reprises et compositions.

FRIDAY IPA
« C'est vendredi soir. On laisse derrière nous le rythme effréné et pesant de notre semaine de taf. L'esprit et le corps se déchargent lentement de toute cette tension sociale. Besoin d'ivresse, de relaxer nos sens, de lâcher prise, on rejoint notre temple des watts.
Le groupe, c'est nous quatre (Nicolas, Bertrand, Jody, Davy) passionnés de musique. Connectés par les riffs rock indé, amplifiés de nos instruments, nous partageons un moment de liberté à l'unisson. Une finalité? Faire découvrir et partager cet univers de groupe en vous jouant nos propres compositions.
Alors c'est vendredi soir, c'est le moment de se mettre du son plein la tête entre potes et... déguster nos premières gorgées de bière du week-end.
C'est notre Friday IPA. »

Prochain concert le 21 juin à Seine-Port pour la fête de la musique. Venez les revoir pour faire la fête avec un bon rock indé des Friday IPA.

Groupe Friday IPA.
Davy Surier à la guitare, lors du concert des Friday IPA au vernissage de son exposition au Pavillon de l'Erable.
Les Friday IPA lors d'un précédent concert à Veneux-Les Sablons.
Davy Surier expose au Pavillon de l’Erable à Avon

Post navigation