Maëlle Huguen, Exposition de Moret-sur-Loing

Maëlle Huguen expose à Moret-sur-Loing
L'UNIVERS MARIN EN PARTAGE

Maëlle Huguen, Exposition de Moret-sur-Loing

L'artiste plasticienne Maëlle Huguen et son univers marin, vous attend au Moulin à Tan de Moret tous les W.E. de juin.

Photos :
P. Songeux

L'artiste plasticienne inspirée par l’univers marin, les couleurs, les mouvements…, est présente avec son exposition, au Moulin à Tan de Moret-sur-Loing tous les W.E. du mois de juin.

Maëlle Huguen, Vue marine 2

Diplômée des écoles Boulle et des Arts Décoratifs de Paris, c’est en tant que scénographe dans le cinéma qu’elle débute sa carrière. Loin de se centrer sur une activité, elle s’est ouverte aux nombreuses possibilités qu’offrent les arts plastiques (enseignement, ateliers, conférences, travail dans les musées…).
​Passionnée par la création et le contact avec la matière depuis son enfance, elle aime réaliser des œuvres avec différents matériaux (souvent de récupération) et divers techniques (collages, sérigraphie, résine, peinture, craies…) pour donner des effets de matière aux rendus.
Il en découle un travail très plastique avec un jeu sur les volumes et les matières qui interpellent le spectateur. Elle trouve principalement ses inspirations dans la nature, les végétaux, la mer,… et c’est de ces expériences artistiques qu’elle essaye de transmettre sa passion pour l’art.

Maëlle Huguen
« Au niveau formation, j’ai intégré à 22 ans l’école Boulle pour être architecte d’intérieur et les Arts Décoratifs de Paris pour faire de la scénographie, tout en pratiquant les arts plastiques à côté. Mes parents m’ont toujours laissée travailler la terre, ramasser des matériaux, bricoler avec tout et n’importe quoi, du coup c’est la base de mon travail aujourd’hui, la récupération des objets pour les mettre en valeur. Cette exposition, c’est aussi cela. J’aime beaucoup la mer, comme vous pouvez le voir ici, je suis d’origine bretonne, cela me parle. La mer avec les vagues qui s’entrechoque. Mes matériaux sont essentiellement de la récupération, ficelle, bois, cailloux, polystyrène, carton, etc., tout ce que je peux trouver et qui m’inspire. Des fois on ne reconnait pas, on ne s’est pas ce que c’est, le but est aussi de le cacher et d’en faire complètement autre chose. Je brûle, je tords dans tous les sens, je fais beaucoup d’expérience. Mes travaux ici sont peints, même si ce n’est pas systématique, la couleur me parle. Ils s’apparentent un peu à de la sculpture, j’adore le relief et la profondeur. C’est très rare que je fasse des choses à plat. Je fais des expositions un peu partout, en Bretagne ou ailleurs. Je dois ma présence à Moret, à l’association culturelle morétaine Rêves et Veillées de Franck Oslé. Je suis présente tous les W.E. de juin, c’est très intéressant de partager avec le public. »

Maëlle Huguen, Graminées au vent 2
Maêlle Huguen, Graminée au vent.
Maëlle Huguen, Tempête
Maëlle Huguen, Ricochets dans l'eau
Maëlle Huguen, Remous de la mer
Maëlle Huguen expose à Moret-sur-Loing

Post navigation