Départ de la 2e édition de la Thomeryonne.

THOMERYONNE 2018 : LES FAVORIS L'EMPORTENT !

Départ de la 2e édition de la Thomeryonne.

Pour la 2e édition de la Thomeryonne, un peu plus de coureurs et surtout un plateau particulièrement relevé avec plusieurs spécialistes de la discipline.

La deuxième édition de la Thomeryonne qui s'est déroulée dimanche 30 septembre, a réuni 226 coureurs. S’il n’y avait qu’une vingtaine de concurrents de plus cette année, le plateau était particulièrement relevé.
Chez les hommes, avec la présence de Vincent Lenoble et Abdelaziz Lhouari, deux habitués aux podiums dans la région. D’ailleurs, ceux-ci ont fini 1er et 2e il y a deux jours à la Nemourienne. Chez les femmes, hormis Céline Andréani, vainqueur ici l’an dernier, la présence de Stéphanie Liebart, en préparation d’un trail de 51km dans trois semaines.
Cette course pédestre de 10km se déroulant sur un tracé assez technique et exigeant. Une grande partie se déroulant en forêt de Fontainebleau et traverse des sites remarquables de la commune de Thomery. Cette course était ouverte à tous, licenciés et non licenciés.
Une cinquantaine de bénévoles étaient mobilisés pour la logistique, la sécurité et le ravitaillement à mi-parcours.
Cette année, onze entreprises, pour la plupart installées à Thomery, apportent leur soutien financier ou en nature à l’organisation de la course : ADR-Alcen, Avenidor, SR Klim, Auchan Thomery, Alter Activ, Les Brioches Pasquier, Ceka Services, Arcolev, Eledone Technologies, Thés Christine Dattner, restaurant Aux Tilleuls.
En achetant un dossard (12 €), chaque participant a apporté automatiquement un soutien financier de 2 € à l’association France Adot 77 qui oeuvre pour informer et sensibiliser sur le don d’organes, de tissus et de moelle osseuse.
A 10h30, les coureurs se sont élancés avec un grand ciel bleu, idéal pour passer les passages glissants sur les pavés et dans les longs sillons. Après un départ rapide pour se dégager, il a fallu attendre comme prévu, la côte « les pavés du roy » pour faire la sélection. Un peu trop même puisque Vincent Lenoble (Pays de Fontainebleau Athlétisme) s’est retrouvé tout seul et a pu gérer tranquillement la fin de la course. Il l’emporte en 35,52, devant Abdelaziz Lhouari et Vincent Brochot. Benoit Hanse, vainqueur l’an dernier est relégué à la 5e place en 37,45.
Quant aux filles, Céline Andréni (Tri Aventure Avon) qui courre depuis 3 ans seulement, s’est affirmée comme une redoutable compétitrice, en ne laissant pas revenir Stéphanie Liebart, Annabelle Marchand et Jade Bonlarron, pour terminer en 46,29.
Résultats complets : cliquer ICI

Vincent Lenoble, vainqueur chez les hommes :
« C’était une découverte pour moi. Deux jours après ma victoire à Nemours, forcément ça s’est ressenti à mi-parcours. Je me suis retrouvé assez vite seul ce qui m’a permis de gérer les côtes et les descentes. Ça ne servait pas grand-chose d’aller trop vite car le parcours ne permet pas de faire un chrono, il fallait bien gérer et ce que j’ai fait aujourd’hui. Maintenant il va falloir bien récupérer. La côte pavée, c’est là que les coureurs ont craqué, moi je partis sur un rythme assez régulier, pas trop vite pour bien la gérer, et comme ça a décroché derrière, je me suis retrouvé tout seul. Bien balisé, je trouve que c’est une belle petite course, il ne pas faut pas espérer faire un chrono sur ce type de course car ce n’est pas assez plat et avec des changements de terrain. Aujourd’hui je suis venu avec une petite quinzaine de mes coureurs, je suis entraîneur au CNSD ».

Céline Andréani, vainqueur chez les femmes :
« une très belle course que j’ai déjà gagné l’an dernier, j’aurai voulu améliorer mon temps mais ce n’est pas le cas. Ça reste un plaisir car c’est une très belle course, très variée, un peu de montées, une rue pavée, des difficultés parfois. Les pavés je les connaissais, ça m’a permis de bien les gérer ».

Etienne Troubat, organisateur :
« Nous sommes une équipe de 5-6 personnes, un noyau dur pour organiser cette course, qui est notre 2e édition. Le parcours est identique à l’an dernier, c'est-à-dire un tiers dans les rues du village et deux tiers en forêt, avec une côte assez dure que sont les pavés du Roy qui sélectionne après 6-7 minutes de course. Pour l’organisation pour ce type de course, on s’y prend d’une année sur l’autre, il est évident que le dernier mois est un peu plus actif, avec entre-autres pas mal d’autorisations à obtenir. Nous avons cette année 11 sponsors qui nous ont supportés et qui sont présents sur le stade. Nouveauté, nous avons à la fin du parcours, une paëlla, pour les participants et les bénévoles qui voudront bien rester avec nous ».

Effervescence sur le stade Bezou avant le départ de la 2e édition de la Thomeryonne.
La Thomeryonne avec 226 coureurs au départ.
Thomeryonne 2018 : il y avait ceux qui jouaient la gagne et les autres...
Vincent Lenoble, vainqueur de la 2e édition de la Thomeryonne.
Céline Andréani, vainqueur des deux éditions de la Thomeryonne.
Thomeryonnne 2018 : les favoris l’emportent !

Post navigation