Départ de la Thomeryonne 2017

LA THOMERYONNE : UNE PREMIÈRE ÉDITION RÉUSSIE

Départ de la Thomeryonne 2017

La première édition de la Thomeryonne qui s'est déroulée dimanche 1er octobre, a réuni 200 coureurs. Course pédestre de 10km se déroulant sur un tracé assez technique et exigeant. Une grande partie se déroulant en forêt de Fontainebleau et traverse des sites remarquables de la commune de Thomery. Cette course était ouverte à tous, licenciés et non licenciés. A 10h30, les coureurs se sont élancés sous un ciel plutôt clément. Trois hommes ont pris rapidement le commandement de la course et l'ont gardé jusqu'à l'arrivée. Benoit Hanse et Stéphane Duhaupas se sont battus jusqu'au sprint final, remporté par le premier nommé d'une petite seconde sur le deuxième. Karim Yakhlef prenant la troisième place avec vingt secondes de retard.
Quant aux femmes c'est Céline Andréani qui l'emporte en 46.06, devant Annie Ledoux (47.50) et Anna-Isabelle Laboube (48.16).
Les remises de récompenses ont été effectuées par Axel Reymond,  champion du monde de natation en eau vive sur 25km à Budapest en août dernier et son entraîneur Magali Mérino.
cliquer ici pour les résultats complets

LA PAROLE AUX VAINQUEURS
Benoit Hanse,  vainqueur chez les hommes avec un temps de 37,05 :
« Mes beaux-parents habitent Thomery, on devait venir, j’ai vu que le 1er octobre il y avait une course donc je me suis dit on va la faire.
Parcourt assez compliqué, vu qu’il a plu, la terre était encore meuble, le secteur pavé était assez dur mais la côte du prince je la connaissais en footing.
 je suis parti assez vite, j’aime bien la route, j’aime bien la vitesse,  le chrono c’est là-dessus qu’on voit que l’on s’améliore. L’arrivée a été tendue car j’ai fait un effort pour reprendre la tête de course, mais je ne pensais pas qu’il restait un tour de stade, je suis parti de trop loin mais ça a tenu quand même, j’ai pu garder une petite seconde d’avance ».

Céline Andréani, vainqueur chez les femmes avec un temps de 46,06 :
« Je suis super contente, c’est mon meilleur temps. Ça fait deux ans que je me suis mis à la course à pied.  Belle course, beau parcourt, pas trop de dénivelé ».

LA PAROLE AUX ORGANISATEURS
Bruno Michel, maire de Thomery :
« ravi de cette première édition avec une organisation qui était à découvrir et à mettre en place, je crois que ce matin les résultats sont plutôt satisfaisants, on a démarré à l’heure, les coureurs ont répondu présent, les inscriptions étaient déjà faites sur internet. On a des partenaires sur qui on a pu compter comme les pompiers, l’équipe de Pro Timing, la protection civile puis tout un tas de bénévoles qui est là et qui nous aide. J’espère que l’on pourra monter le quota des coureurs l’année prochain, parce que l’on a eu beaucoup de demandes et probablement essayer de se rapprocher des 300 participants. Ce ne va pas être une course facile parce qu’il y a une grosse partie forêt avec un sol meuble, il y a une partie longs sillons avec un sol pas facile non plus et une côte du côté du pavé du prince qui va certainement étirer le groupe. Je suis ravi, j’espère que tout va se passer sans souci, sans problème, c’est ça ma seule inquiétude jusqu’à la fin. Et puis rendez-vous à l’année prochaine.

Etienne Troubat, à l’organisation et au micro :
« C’est une première pour Thomery, on espère que d’ici quelques années on pourra faire comme le triathlon d’Embrun qui est devenu international.
On s’est volontairement  limité à 200 coureurs, nous avons utilisé les services de Pro Timing pour faire les enregistrements directement sur internet et le contrôle des certificats médicaux de chaque coureur puisque c’est nécessaire.
C’est une course particulière par le fait qu’il y a une partie village et une partie forêt, une petite côte au bout de 2.5km sur le pavé du prince, qui est un peu glissante et qui risque de couper  « les pattes » des coureurs pas assez entraînés. On va les faire passer dans le chemin des longs sillons qui est classé et qui va permettre aux gens qui ne connaissent pas Thomery,  d’avoir ce loisir supplémentaire, mais je ne sais pas s’ils vont s’en rendre compte pris par la course.
Quelques soucis pour obtenir les autorisations de l’ONF et des différents organismes qui nous permettent d’organiser ce type de course. On a la sécurité civile qui est venu nous soutenir, interpellée par la communauté de communes car ils ont l’habitude de travailler ensemble.
C’est la municipalité qui organise avec  l’appui de 50 bénévoles, parce qu’il faut sécuriser  tous les carrefours, un peu contraignant pour des raisons de Vigipirate. On a un arrêté du préfet qui nous oblige à des conditions que l’on n’avait pas prévues, entre autres  à mettre des voitures en travers de certains carrefours. Néanmoins il faut jouer le jeu, autorisations du commissariat, du préfet, de l’ONF, et de la Fédération de course aussi.

Alexandre Beaujean de Pro Timing :
«l’organisation s’est très bien passée, très carrée, les inscriptions étaient bouclées 4 jours avant la date. Le fait de se limiter à 200 participants et de bien prévoir les choses pour 200, du coup tout se passe bien le jour J. Au niveau des coureurs, quelques inscriptions au dernier moment sur place et  majorité de non licenciés.

 

Speaker de la  Thomeryonne 2017
Départ de la  Thomeryonne 2017
Sprint hommes de la  Thomeryonne 2017
Podium hommes de la  Thomeryonne 2017
Arrivée de la 1re femme de la Thomeryonne 2017
Podium hommes de La Thomeryonne 2017
Podium femmes de La Thomeryonne 2017
L'équipe d'organisation avec le podium hommes
La Thomeryonne : 1re édition réussie

Post navigation