Collecte dans la bonne humeur.

NETTOYAGE DU LOING D'ÉPISY À MORET

Les bienfaiteurs du Loing.

Belle opération de nettoyage du Loing, à l'initiative  de l'association de pêche morétaine, avec le renfort du club de canoë d'Ecuelles, des loueurs de canoë et de quelques bénévoles.

Dimanche 15 avril a été organisé un ramassage en canoë des déchets sur 6km du Loing entre Episy et Moret. Opération à l’initiative de l’association  AAPPMA « La Truite » de Moret-sur-Loing qui a su fédérer  les kayakistes de l’association du président Laurent Missandeau d’Ecuelles et les loueurs de bateau que sont Top Loisirs, Loisir Nature Evasion et Apikopa, ainsi que des bénévoles venus renforcer cette opération. La Fédération de pêche de Seine-et-Marne et de protection du milieu aquatique était aussi de la partie, avec la présence de Marie Duclau. C’est la première que tous se sont unis pour cette noble cause. Auparavant, chaque entité faisait son nettoyage chacun dans son coin.
Rendez-vous fixé à 8h sur les bords du Loing à Moret. Après un petit café, les navettes ont embarqué la quarantaine de participants jusqu’au lavoir d’Episy (point de départ de l’opération). Sur place, après le briefing et l’équipement de pinces et de sacs en plastique afin de collecter les déchets, les canoës se sont élancés sur 6km sauvages à travers bois et prairies, sans échappatoire possible. Une descente de la rivière à la recherche de plastiques accrochés dans les arbres et de nombreux encombrants en tout genre, vertiges de la dernière crue. Durant 8 heures de collecte, avec une pause-déjeuner de trois-quarts d’heure, les participants ont écumé les berges. Le retour sur Moret était bienvenu, car le froid commença à gagner quelques équipages. Au total, une demi-benne a été remplie dans un premier temps, puis complétée entièrement avec l’apport d’un premier stockage laissé plus en amont.
Belle opération, solidaire et efficace, le tout dans la bonne humeur.


LES ACTEURS ONT LA PAROLE :

Robin Pinson, représentant de l’association AAPPMA « La Truite » de Moret-sur-Loing :
«Notre association a pour but de développer l’activité pêche pour tous sur le domaine dont l’association à la responsabilité mais nous avons aussi le devoir et surtout l’obligation statutairement de nous occuper des cours d’eau et de nos rivières, de préserver les domaines piscicoles et aquatiques que l’on nous à confier, que ce soit par la surveillance, l’aménagement, la gestion piscicole à long terme…
L’idée de cette manifestation d’aujourd’hui,  est partie de l’association de pêche Morétaine parce que nous essayons de faire beaucoup de choses sur le secteur, l’association à pris un sérieux coup de jeune l’année passée et à permis d’apporter de nouvelles idées, des projets plus engagés et forcement une énergie nouvelle qui va nous permettre de relever les manches et de nous atteler aux grands travaux. L’idée pour le coup, c’était de cumuler les expériences et les connaissances entre les différents utilisateurs de la rivière, c’est pourquoi aujourd’hui, hormis les pêcheurs, le club de canoë nous a rejoint sans ce poser de questions, certains sont à la fois pêcheur et kayakiste, ce qui est mon cas aussi, et les loueurs de canoës ont forcément été sollicités car ils sont extrêmement présent pendant la saison estivale. Tous avaient prix l’habitude de faire ce genre d’opérations mais chacun dans son coin. Les loueurs en tant qu’utilisateurs de la rivière sont signataires  de la charte  « biosphère du gâtinais » et c’est très important de le souligner car de ce fait, ils s’engagent à respecter au maximum le terrain de jeu, les espaces naturels sensibles, informer leurs clients et accepte de se mettre en collaboration avec les autres instances et les autres utilisateurs de la rivière. Donc aujourd’hui le but était de nous rencontrer, partager nos connaissance de l’eau, notre expérience de la rivière et mutualiser nos matériel et nos bras afin de faire une action des plus efficaces. Il y a eu une crue importante cet hiver encore et il y a beaucoup à faire et on va le faire. Les différents utilisateurs se croisaient mais ne se connaissaient pas forcément et pourtant il me parait essentiel de partager, d’échanger et de communiquer tous ensemble pour organiser et gérer les choses intelligemment. A l’assoce de pêche, nous avons pensé ce petit truc tout bête, même si cela existe déjà plus ou moins chez les loueurs, il s’agirait de créer une petite chartre de bonne conduite en tant qu’utilisateur du Loing, un peu, les 10 commandements du pratiquant respectueux, que nous pourrions penser à nous tous et diffuser le plus largement possible, quelques conseils ou recommandations aux usagers comme, ne pas crier, ne pas s’approcher des nids, ne pas marcher n’importe où dans le lit de la rivière au moment de la reproduction des poissons, être vigilant à certains contre-courant qui pourrait être dangereux et j’en passe… grâce à cette journée, nous avons pu tous faire connaissance, partager nos idées et au-delà de l’acte solidaire des plus convivial nous imaginons déjà quelques nouvelles actions à faire ensemble ou pourquoi pas des événements à organiser en partenariat comme par exemple pour la fête de l’eau, et ainsi, une nouvelle fois notre union pourrait nous permettre d’être plus nombreux et d’avoir plus d’idées ! »

Marie Duclau, Fédération de Seine-et-Marne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique:
« Nous avons deux raisons d’être à la Fédération,  le développement du loisir pêche d’une part et d’autre part la protection du milieu aquatique. C’est notamment à ce titre que nous sommes animateurs de quatre sites rivières pour Natura 2000, qui est une politique européenne définissant des sites naturels protégés pour leur richesse en faune et en flore et animés localement. On y retrouve une volonté de valoriser les territoires en favorisant le développement durable et le maintien des activités socio-économiques. Cette compatibilité entre activités humaines et préservation de la biodiversité est possible grâce à une réflexion locale et une concertation avec les acteurs et les populations concernées. Les principaux enjeux sur ces sites sont la restauration des habitats d’espèces dites « d’intérêt communautaire », l’amélioration de la qualité de l’eau, la restauration de la libre circulation des espèces, et enfin la sensibilisation et formation des acteurs, des usagers et des riverains du site.
Les rivières du Loing et du Lunain sont classées Natura 2000 pour leur richesse en termes de biodiversité, et les maintenir propres est essentiel. Un nettoyage comme celui réalisé aujourd’hui est assez inédit avec sa composante kayak sachant qu’il existe parfois des conflits d’usage entre pêcheurs et kayakistes. Là, ce qui est innovant c’est de pouvoir montrer que l’on est tous des utilisateurs du même espace, et que l’on peut s’entendre pour faire des belles choses ensemble, en levant par la même occasion les préjugés que les uns  peuvent avoir sur les autres. Le point commun entre tous les usagers de la rivière, c’est la préoccupation pour la qualité du milieu : il en va de l’intérêt de tous que ce soit un espace le plus propre et le plus sauvage possible ».

Pierre Vemclefs, responsable Apikopa :
« Nous, nous sommes  loueurs, on met à disposition les bateaux pour l’opération de nettoyage d’aujourd’hui. Ce qui est particulièrement intéressant c’est que nous regroupons 4  entités, les pêcheurs et la Fédération, les kayakistes et les loueurs de bateaux avec Top Loisirs, Loisir Nature Evasion et Apikopa. Alors que certains pensent que kayakistes et pêcheurs sont deux mondes qui ne peuvent pas s’entendre et bien à Moret ça se passe bien. Tout le monde œuvre pour la protection aquatique, on est tous des usagers de la rivière mais personne n’en est propriétaire. Il faut faire quelque chose, samedi on était déjà sur la première partie entre Grez et Episy, nous avons rencontré les riverains qui eux, ont une association pour le nettoiement de leurs berges ».

Cédric Vivien, représentant de l’association «Partons du bon pied » :
« Nous sommes basés sur le fleuve Hérault, mais aujourd’hui on vient dans votre belle région pour participer à cet événement. Le but de cette opération c’est de motiver les usagers de l’eau à participer à l’entretien. Aujourd’hui nous avons une association de pêche, une de canoë-kayak et des structures de location de canoë. Beaucoup de déchets, de plastiques accrochés dans les branches, il y a aussi des encombrants comme des chaises en plastique, des cagettes, des poubelles, des pneus. Il y a peut-être un manque d’alerte pendant les crues pour inciter les riverains à remonter les mobiliers de jardin et autres. Cette manifestation a surtout permis de regrouper les usagers de l’eau sur  un projet commun, la protection et la sensibilisation de l’environnement aquatique» .
https://www.facebook.com/nature.riviere.decouverte/

Briefing de l'opération à Episy.
Départ pour 6km de nettoyage.
Marie Duclau, la représentante de la Fédération de pêche de Seine-et-Marne et de protection du milieu aquatique en action.
Collecte dans la bonne humeur.
Enormément de sacs en plastique accrochés dans les arbres.
Mini zodiac, maxi collecte.
Encore une belle collecte.
Le radeau de la collecte.
Retour à Moret, après une bonne journée sur l'eau.
Les nettoyeurs du Loing n'ont pas fait le voyage pour rien, sans compter que la même quantité a été laissée en amont.
Nettoyage du Loing d’Episy à Moret

Post navigation