Grande salle du donjon de Moret-sur-Loing.

MORET-SUR-LOING : LE PATRIMOINE A l’HONNEUR

Exposition d'arbalètes anciennes dans les jardins du Donjon."2000 ans d'histoire de l'Arbalète"  animée par un spécialiste de l'histoire militaire.

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, exposition d'arbalètes anciennes dans les jardins du Donjon."2000 ans d'histoire de l'Arbalète"  animée par un spécialiste de l'histoire militaire.

A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, Moret-sur-Loing a proposé un week-end très riche sur le plan culturel.
Tout d’abord, avec ses expositions :

A l’Hôtel de ville : L’Église Notre-Dame : le coeur de Moret.
Au Musée Municipal : Franck Nguyen.
Au Prieuré de Pont-Loup : Kazik Gasior.
Au jardin de Gros Bois : peintures, sculptures, photos.
Au moulin à Tan : Didier Revel.
Au Donjon : 2000 ans d’histoire de l’arbalète.

Ensuite avec ses parcours :
Le parcours Patrimoine
En une trentaine d’étapes, découvrez les lieux de mémoire de Moret-sur-Loing.
Depuis 2016, le parcours patrimoine s’est enrichi de trois nouvelles plaques :
– Rue de la Tannerie : Marina Tsvetaeva
– Halte fluviale : Pierre Eychart
– Grange des graillons : Robert Louis Stevenson

Le parcours Sisley
10 panneaux pour découvrir où Sisley posa son chevalet !

Puis les 17 sites qui était à découvrir ou à re-découvrir :
L’HÔTEL DE VILLE, maison néogothique et sa collection de tableaux.
LE POINT SISLEY, dans la maison Napoléon, les passionnés de Sisley découvriront sa vie et son oeuvre.
LA MAISON RACCOLET, façade en bois du début du XXe siècle aux sculptures originales.
LES GRANGES, nombreuses archives consultables sur la ville de Moret-sur-Loing.
LA FAÇADE FRANÇOIS 1er, lhistoire rocambolesque de cette galerie de la Renaissance.

La galerie de la maison Chabouillé.

LA PORTE DE BOURGOGNE, porte de la fin du XIIe siècle participant au dispositif défensif de la cité médiévale voulu par Philippe Auguste.
LE MOULIN GRACIOT, un ancien moulin, aujourd’hui dédié à la sculpture.
LE MUSÉE DU SUCRE D’ORGE Moulin Provencher, il était une fois le plus vieux bonbon du monde… Créé en 1638, le sucre d’orge est resté le même avec une recette encore secrète aujourd’hui.
LE MOULIN À TAN, les moulins à tan permettaient de broyer l’écorce de chêne, ensuite utilisée pour le tannage du cuir.
L’ÉGLISE NOTRE-DAME ET SON ORGUE

Orgue de l'Eglise Notre-Dame de Moret.

LE LOGIS DU BON SAINT-JACQUES, église gothique bâtie entre le XIIe siècle et le XVe siècle avec son orgue renaissance. Le logis du Bon Saint-Jacques, récemment rénové, date du XVe siècle. Les façades à l’angle de la rue sont ornées d’un magnifique décor en bois sculpté.
LA VILLA SISLEY, passez devant la maison où vécut Alfred Sisley, peintre impressionniste, il y décéda le 29 janvier 1899.
LE DONJON, propriété privée, vestiges du château royal du XIIe siècle. Ouverture exceptionnelle de la grande salle du Donjon ainsi que des extérieurs.
LE MUSÉE MUNICIPAL, une sélection des collections municipales pour les passionnés d’Art et d’Histoire.
LE MUSÉE DU VÉLO, histoire du vélo : des origines à nos jours et vélos insolites.
LE PRIEURÉ DE PONT-LOUP, église romane, vestige d’un prieuré du XIIe siècle.
LE JARDIN DE GROS BOIS, jardin paysager de 4000 m2 créé et entretenu depuis 1970 par son propriétaire, Jean Chauvin. Exposition d’artistes sculpteurs et peintres.
LA SÉPULTURE D’ALFRED SISLEY, Alfred Sisley repose sous un rocher de grès depuis 1899 au cimetière de Moret-sur-Loing.

LE DONJON

L’ouverture exceptionnelle de la grande salle du Donjon ainsi que des extérieurs par ses propriétaires.

Grande salle du donjon de Moret-sur-Loing.

Unique vestige du château royal, ce lieu a été élevé au XIIe siècle sous le roi Louis VI puis par Louis VII qui appréciait particulièrement Moret.
Il comportait trois niveaux : un étage inférieur peu éclairé, un premier étage résidentiel à grandes baies desservi par un escalier à vis, et un couronnement défensif muni d’échauguettes aux angles.
A partir du XIVe siècle, le donjon sert à l’occasion de prison d’état. Il abritera entre autres prisonniers Nicolas Fouquet (du 24 juin au 14 août 1664), surintendant des finances de Louis XIV, arrêté en 1664 par D’Artagnan.  Vendu comme bien national en 1797, sa démolition commence par la partie supérieure mais s’arrête lorsqu’on le transforme en entrepôt. Racheté par un particulier au début du XXe siècle, il sera restauré avec quelques remaniements qui ont modifié son apparence comme l’adjonction de rose du XVe siècle provenant d’une église.

Grande salle du donjon de Moret-sur-Loing.

Armure au pied de l'escalier menant à la grande salle du donjon de Moret-sur-Loing.

Grande salle du donjon de Moret-sur-Loing.

Exposition d'arbalètes anciennes dans les jardins du Donjon."2000 ans d'histoire de l'Arbalète" animée par un spécialiste de l'histoire militaire.

Exposition d'arbalètes anciennes dans les jardins du Donjon de Moret.

Moret : le patrimoine à l’honneur

Post navigation