La galerie Le Mur accueille Ladislas Combeuil.

EXPOSITION "FONDATION" DE LADISLAS COMBEUIL

La galerie Le Mur accueille Ladislas Combeuil.

L'espace de création Le Mur accueille pour sa première exposition de l'année, l'artiste plasticien Ladislas Combeuil.

Photos : P. Songeux.

L’espace de Création Le Mur, animé par Virgine Prokowicz, accueille l’artiste plasticien Ladislas Combeuil. L’exposition intitulée Fondation, sera encore visible les week-ends des 9 et 10 février et 23 et 24 février de 11h à 19h ainsi que les mardis et jeudis de 10h à 17h sur rendez-vous.
En revenant et en manipulant l’histoire de la sculpture moderne et contemporaine, Ladislas Combeuil questionne le statut de la sculpture. De Constantin Brancusi à Raphaël Zarka en passant par Donald Judd et Richard Serra, il est à la recherche de nouvelles formes et de nouveaux dispositifs spatiaux. Ainsi, il travaille les silhouettes des œuvres de ses aînés, non pas en prélevant de la matière, mais en la découpant pour en restituer le dessin. Au moyen de baguettes de bois et de toile de lin, il refaçonne les formes d’Albrecht Dürer ou de Frank Stella. Les éléments du support de la peinture (châssis et toile) sont détournés au profit d’une relecture du volume et de son histoire. Les références servent de base de travail pour produire un dépassement, une traduction.

Expositions personnelles en 2018
Studiolo, Capsule galerie, Rennes.
Colonnes de Marc-Aurèle, Eglise St Aubain, Trèves.

Sous-bois, Chapelle du Saint-Esprit, Auray.
Organimatique, Galerie Ltk, Angers.

Expositions collectives en 2018
Prix Juvenars, Paris.
Paysages recomposés, prieuré de Pont-loup, Moret-sur-Loing.
Nightwatch, Atelier Babiole, Ivry.

http://ladislascombeuil.com/

Virginie Prokopowicz :
« C’est la première exposition de l’année pour Le Mur, et on est heureux d’inviter Ladislas Combeuil. Evidemment, j’ai pensé à lui tout de suite, car l’année dernière au Prieuré de Pont-Loup, pour « Paysages recomposés », nous avions été émerveillés par ses 60 formats alignés, magnifiques avec un beau rapport à l’espace.
On voulait reprendre aussi dans cet espace de création, des expositions plus programmées de façon à ce que les artistes puissent penser au lieu et à leurs créations en même temps ».

Ladislas Combeuil :

Ladislas Combeuil à la galerie Le Mur.

« Mon travail est basé des notions de peinture, de sculpture, de symétrie et des possibilités des matériaux, donc par exemple, qu’est-ce qu’un châssis peut offrir comme possibilité ? Comme pour cette exposition ici, j’ai fait beaucoup de constructions en châssis, soit au mur, soit en sculpture, qui créent aussi des cloisons par rapport à l’architecture.
En fait, il y a plusieurs références historiques qui sont un peu la source de mon travail en général, j’aime bien avoir une base historique, un artiste, un écrivain. Pour cette exposition, j’ai fait ces colonnes que j’ai appelé les colonnes d’Albrecht, c’est par rapport à la gravure Melencolia de Dürer qui est datée de 1514 où il y a ces polyèdres qui figurent dans cette gravure, qui ont fait couler beaucoup d’encre, et que moi j’ai essayé de reprendre à mon compte, avec les matériaux de la peinture. Pour ériger des colonnes, ce sont  des sculptures en bois, toile de lin et agrafes. Il y en a cinq de dimensions différentes qui font référence à cette gravure. Puis il y a cette installation qui est constituée de toile blanche, de toile grise et de cette sphère, là, c’est une référence à Jérôme Bosch qui a peint beaucoup de retables dont le Jardin des délices et donc, ça faisait longtemps que je voulais remettre à plat cette idée de retable, quand on le ferme on y voit une sphère en grisaille, du coup j’ai voulu le représenter à ma manière, avec mes matériaux et mon esthétique.
J’ai commencé par la peinture classique, mais au bout d’un certain temps aux Beaux-Arts, je me suis rendu compte que ce travail de peinture n’avait aucun sens, sans logique, il y avait plein de choses qui s’entremêlaient. Un jour, je me suis décidé à faire de la peinture, on commence par le blanc en général, la peinture de base, des deux côtés, et à retourner le châssis, entre hommage et refus de la peinture. Hommage parce que ce matériau m’intéresse beaucoup, et refus, parce que moi je ne prends pas le parti d’exposer des œuvres classiques entre guillemets. Pour cette exposition, j’ai décidé de ramener du gris qui a une certaine importance dans mon travail, je ne voulais pas que ce soit que tout blanc, et à faire des jeux d’assemblage.
Et puis, il y a les lithographies exposées ici, sur lesquelles j’ai retravaillé et qui sont un peu comme des études sur des créations à venir, on peut y trouver les colonnes de Dürer, des assemblages comme sur les murs, un retable ».

Exposition « Fondation »
8 avenue de sens Rendez-vous à l’Espace de Création, 8 avenue de Sens, Ecuelles,
77250 Moret Loing et Orvanne.
Ouverte les week-ends des 9 et 10 février et 23 et 24 février de 11h à 19h, ainsi que les mardis et jeudis de 10h à 17h sur rendez-vous.
Tél. 06 08 68 40 30

Virginie Prokopowicz et Ladislas Combeuil à la galerie Le Mur.
Exposition Ladislas Combeuil à la galerie Le Mur.
Création de Ladislas Combeuil.
Ladislas Combeuil.
Les colonnes d'Albrecht par Ladislas Combeuil.
Ladislas Combeuil, artiste plasticien, présent à la galerie Le Mur.
Lithographie de Ladislas Combeuil.
Inspiration du retable de Jérôme Bosch.
Expo Ladislas Combeuil à la galerie Le Mur.
Assemblage de Ladislas Combeuil.
Le Mur accueille l’artiste plasticien Ladislas Combeuil

Post navigation