Exposition sur la Grande Guerre à Héricy.

EXPOSITION DE LA GRANDE GUERRE À HÉRICY

Exposition sur la Grande Guerre à Héricy.

Pour le centenaire de l'armistice, Héricy présentait une exposition sur la Grande Guerre et ses Poilus.

L’exposition sur la Grande Guerre, à Héricy, s’est déroulée samedi 20 et dimanche 21 octobre , salle de l'Orangerie.
Quelques exposants  de la région et du département de l’Eure-et-Loir, ont répondu favorablement à  la demande de Mme Bouchet Bellecourt, pour cet événement, premier d’une longue série à venir dans les villes environnantes. Toute la surface occupée pour relater l’épisode le plus meurtrier  de l’histoire de France et du monde. Des maquettes représentants la vie des tranchées, des photos sur les lieux de combat, objets divers, etc., de quoi se plonger dans l’univers des Poilus.

Patrick Delpierre, de Chartres :

Riposte du 102e régiment d'infanterie.

« Je suis Patrick Delpierre, j’habite à Chartres, Mme Sylvie Bouchet Bellecourt m’a proposé d’exposer à Héricy , je suis venu avec mes dioramas sur les différentes scènes marquantes de la 1re Guerre Mondiale, combats  ou repos dans les ligne arrières, les taxis de la Marne, la signature de l’armistice signée dans un wagon à Retondes.
J’ai sollicité Gilbert Jacques pour m’accompagner ici, qui présente une moto de 1913, des baïonnettes et des mouchoirs d’instruction, habillé comme moi en Poilu ».

Le club photo l’œil Ouvert proposait aux visiteurs, des extraits d’une exposition de plus de 200 photographies des lieux de combats et sites commémoratifs de la Grande Guerre, prises de nos jours.

Les tranchées de Massiges.

« Nous exposons ici quatre ports-folio, les tranchées de Massiges, les fortifications des forts visitables de Verdun, la région nord de Verdun notamment les villages détruits et pour finir le site de Vauquois  qui emblématique des tranchées, des problèmes avec la guerre des mines. Nous avons d’autres expositions en cours, à  Nandy, à l’espace Saint-Jean à Melun, pour finir bientôt à Montereau et à Savigny-le-Temple».

Bernard Ladroue, de l’association Photo Ciné Rétro, est venu avec de nombreux appareils photos des origines au moins anciens. Avec entre-autres, le Vest-Pocket Kodak, sorti en 1912, simple à utiliser, de petite taille qui a fait le succès auprès des Poilus. On retiendra que le Vest-Pocket est souvent appelé « l’appareil du soldat », grâce à ce fameux cliché trouvé sur un poilu, qui utilisa la fonction « Autographic », pour inscrire sur le négatif la mention « Chemin des Dames Avril 1917 ». Il fallait se montrer discret pour prendre des photos car c’était formellement interdit sous peine de sanctions lourdes, car le contrôle des images était total, la censure était déjà là.

Christophe Rigault, co-organisateur de cette expo avec Mme Bouchet Bellecourt, ancien pompier, collectionneur de casques de pompiers français. Sa collection provient de beaucoup d’enchères et d’objets chinés depuis 40 ans. Hormis les casques, il exposait des vieilles tenues, des grenades extinctrices ainsi que des objets de l’artisanat des tranchées, comme un tire-bouchon très rare, qui ne figure même pas au musée de Meaux. Des obus sculptés avec une gravure des ruines de la Porte Saint-Jean à Provins ainsi que l’Hôtel de Ville de Tournan daté de 1917.

L'enfer de Verdun.
Les taxis de la Marne.
Signature de l'armisticee à Rethondes.
Terrot Motorette n°3 1913.
Le Poilu avec ses baïonnettes
Fort de Souville.
L'appareil photo des Poilus.
Photos de la Grande Guerre.
L'artisanat des tranchées.
Obus avec gravure des ruines de la Porte Saint Jean à Provins.
Exposition de la Grande Guerre à Héricy

Post navigation