Kitony en tête devant Chumba et Nzioki, ce sera la même ordre sur le podium.

34emes Foulées Monterelaises :
SUR UN RYTHME D’ENFER !

Départ des 34e Foulées Monterelaises.

Les Foulées Monterelaises, une des plus belles courses Seine-et-Marnaises, servaient de support au Championnat Départemental.

Photos :
P. Songeux

Daniel sigonneau, le maître d’œuvre de ces 34e Foulées Monterelaises, avec son armada de bénévoles ont réussi à organiser une belle épreuve malgré des conditions épouvantables.
810 coureurs à l’arrivée contre 1139 l’an dernier, la pluie et le match de rugby ne sont pas étrangers à cette défection, puisque ce sont les non-licenciés qui sont restés au chaud. Les absents ont toujours tords car nous avons assisté à une superbe course avec une victoire de Daniel Kitony et un temps de 28,55. Le record du parcours n’a pas été battu (28,17) mais avec ces conditions climatiques on ne pouvait espérer mieux.

Kitony en tête devant Chumba et Nzioki, ce sera la même ordre sur le podium.

Très rapidement Kitony, Chumba et Nzioki se sont détachés en tête de course et ont mené un train d’enfer pendant 8 kilomètres. Et puis, Kitony a porté son attaque qui l’a emmené sur la plus marche du podium.
James Chéron, maire de Montereau et Jean-Louis Thiériot, étaient présents pour la remise des récompenses.
Résultats :
Chez les hommes : 1er KITONY Daniel en 28.55 du BC Running, devant Chumba en 29.01 et Nzioki en 29.15.
Chez les femmes : 1re ADAWORK ABERTA Sadura en 32.26 du Athletic Sportif Maher, devant MARTA HIRPATO en 32.47 et MEZEGHRANE-SAAD en 33.21.
Résultats complets par Pro Timing : ICI

Lahcene Hiane, spécialiste en course à pied
« Une course inattendue car on pensait qu’on allait subir la météo et s’acheminer vers un chrono légèrement inférieur à 30 minutes. Mais on a eu trois garçons qui ont excellé en tête de course, qui étaient dans le combat, vraiment malgré le fait qu’ils se connaissent par cœur. On a tout fait devant pour Nzonki (le vainqueur de l’an dernier) ne réitère pas son doublé. Du coup, le meilleur Daniel à un moment donné a accéléré, a travaillé très très dur, il a les armes pour ça (27,47 sur 10000 cette année). Il avait les arguments pour, et au 8e kilomètre, comme on l’anticipait, c’était là qu’il fallait sortir. Comme c’est un pro,  il est sorti au 8e, il a construit sa victoire de manière très intelligente mais avec des arguments. Magnifique épreuve avec un beau spectacle en tête de course».

Daniel Sigonneau
« Nous avons 130 clubs représentés sur cette course, certains ne sont pas beaucoup représentés mais ils sont venus de partout, Annecy, Brive, Auxerre, Joué-les-Tours, etc.. C’est les non licenciés qui nous font défaut cette année, entre le temps pluvieux et le match de rugby. C’est une course qui se prépare très longtemps à l’avance, c’est un label national, il faut assurer. Au niveau des bénévoles sur les deux jours, il y en avait 146, car il y a beaucoup de tâches, les tâches qu’on voit mais aussi les travailleurs de l’ombre, comme cette nuit pour la pose de barrière par exemple. C’est souvent des réguliers qui nous aident depuis des années ».

Plus de 800 coureurs pour les 34e Foulées Monterelaises.
Sadura Adawork Aberta a mené chez les femmes de bout en bout.
Daniel Kitony franchit la ligne en 28.55.
Sadura Adawork Aberta franchit la ligne en 32.26.
Podium féminin.
Podium masculin.
34emes Foulées Monterelaises : sur un rythme d’enfer !

Post navigation